Presse — Afrique

Coup de cœur

Ados Mag’

N° 1 (2010), N° 3 (2011), N° 6 (2012) et N° 7(2013)

Langue : français

Auteur : [Collectif]
Lieu d'édition : [Lomé] (Togo)
Éditeur : Association Précieux Trésor de Vie
Année d'édition : 2013
Nombre de pages : 20 p. et 22 p.
Illustration : Noir et blanc
Format : 29 x 21 cm
ISBN : [Sans ISSN]
Âge de lecture : À partir de 15 ans
Prix : 350 CFA

trois jeunes hommes devant un ordinateur, dans une salle à manger

Réalisée au Togo, cette revue s’adresse aux adolescents – lycéens, étudiants de premier cycle, jeunes adultes – avec un discours dont le positionnement est clairement « éducatif ». Il s’agit, dans chaque rubrique, d’apprendre quelque chose, de comprendre, de s’interroger, de tirer des leçons… On note d’emblée l’insistance sur la valeur d’usage des différentes rubriques, ainsi que la dimension interactive qui anime l’ensemble. Ainsi, dès le sommaire, une petite bulle invite les lecteurs à relever les fautes de français qui ont pu s’y glisser et à les signaler à la rédaction par l’envoi d’un message électronique.

Les rubriques abordent des problématiques diverses, proches des réalités vécues par les jeunes : la question des modèles à suivre avec l’interview d’une personnalité (« À cœur ouvert »), l’avenir avec le dossier (« Lire, lire et lire ! », « Construire son projet professionnel ») », la scolarité (« Questions de grammaire française »), la vie quotidienne (« Les astuces de grand-mère »), les relations avec les autres (« Il était une fois le bizutage »), la santé physique et psychologique, le développement personnel (« Entre nous : L’adolescence et ses défis », « Ils en parlent : Que mangeons-nous à l’école ? »), les relations avec les autres (« Elle est allumeuse »), la découverte de son pays et du monde (« Bounoh, le village entouré de montagnes »)…

Et le traitement des informations est varié : interviews, texte suivi, mais aussi courrier des lecteurs, contes, tests, bande dessinée, jeux, illustrations, roman-photo… Dans chaque éditorial, la directrice de publication, Essivi Mimi Bossou, bibliothécaire, réaffirme sa volonté d’accompagner et de stimuler les lecteurs avec gentillesse et fermeté, un peu comme une médiatrice qui aurait l’âge des parents, mais l’empathie d’une tante ou d’une marraine.

Il ne manque à cette revue que des moyens supplémentaires pour pouvoir passer de la bichromie à la quadrichromie, pour améliorer sa maquette, et, surtout, paraître plus souvent et régulièrement, car si son premier numéro date d’octobre 2010, celui de janvier 2013 est seulement le septième paru. Difficile de fidéliser ses lecteurs dans de telles conditions. Or, c’est ce que l’on est en droit d’attendre d’un magazine.

Kidi Bebey


Étiquettes