Contes — Océan Indien

Contes comoriens en dialecte malgache de l’île de Mayotte

La Quête de la sagesse. Vol. 4

Langue : français, malgache

Auteur : Noël Jacques Gueunier, Madjidhoubi Saïd
Illustrateur : Razafintsalama
Traducteur : Noël Jacques Gueunier
Lieu d'édition : Paris
Éditeur : Karthala
Année d'édition : 2011
Nombre de pages : 513 p.
Illustration : Noir et blanc
Format : 24 x 16 cm
ISBN : 978-2-8111-0250-0
Âge de lecture : Pour adultes
Prix : 35 €

Couverture du livre Contes comoriens en dialecte malgache de l’île de Mayotte

Après La Belle ne se marie point (Peeters, 1990), L’Oiseau chagrin (Peeters, 1994) et Le Coq du roi (Peeters, 2001), La Quête de la sagesse est le quatrième volume d’une entreprise au long cours : le collectage des contes comoriens en dialecte malgache mené de 1975 à 1983 conjointement par Noël Jacques Gueunier, ethnologue, et Madjidhoubi Saïd, conteur.

Traduits en français, ces contes posent, de façon générale, la problématique du passage d’une langue à une autre. Ces contes sont-ils des contes comoriens ? Sont-ils des contes malgaches transmis par des migrants comoriens dans l’Île de Mayotte ? Ils croisent, en tous les cas, sources, influences et motifs dans une île aux confluences de plusieurs langues et cultures.
Si les premiers volumes déclinaient les thèmes du mariage, puis des ogres et, enfin, des êtres extraordinaires, ce quatrième volume s’attache à la question de la sagesse, une sagesse de deux ordres : l’intelligence et la ruse des personnages, d’une part ; la sapience et les chemins de la destinée, d’autre part. La morale évoquée ici révèle souvent la complexité de la condition humaine. Sans doute est-ce pour cela qu’elle est sagesse ?
Noël Jacques Gueunier a enseigné pendant plus de dix ans l’ethnologie à l’Université de Madagascar. Il a publié des recueils de contes en malgache et en swahili, ainsi que des travaux lexicographiques. Madjidhoubi Saïd a participé à la collecte et à la transcription des contes.

AAR


Étiquettes