Contes — Océan Indien

Coup de cœur

Daba, l’enfant qui n’aimait pas l’école

Langue : français

Auteur : Salim Hatubou
Illustrateur : Mathilde Drault
Lieu d'édition : Saint-Denis (La Réunion)
Éditeur : Orphie
Année d'édition : 2015
Nombre de pages : 38 p.
Illustration : Couleur
Format : 20.5 x 21 cm
ISBN : 979-10-298-0070-2
Âge de lecture : À partir de 6 ans
Prix : 10 €

Daba, le jeune écolier qui ne veut plus aller à l'école, sur le chemin écoutant

« Dans les contes des îles de la Lune, l’archipel des Comores, se trouve être un personnage appelé Ibunasia. Il est très connu pour sa malice et sa sagesse. On oublie souvent de préciser qu’enfant il s’appelait Daba Wure et que c’est grâce à l’école qu’il est devenu un astucieux légendaire. »
Avec cette dernière phrase de conclusion l’écrivain franco-comorien, Salim Hatubou fait le lien entre cette légende et son texte.
Après avoir essayé d’aller à l’école, Daba est déterminé : il n’aime pas l’école, il préfère rester à la maison. Seulement voilà, au fil du temps ce petit garçon devient « idiot », on l’appelle  « Daba Wure » c’est à dire «l’idiot qui bave ». Rien n’a de sens à ses yeux. Il est exclu depuis sa décision de quitter l’école, ses seuls amis sont les animaux. Rien à faire, ni les conseils de sa mère, ni la logique ne peuvent l’aider.
La structure narrative répétitive ancre cette histoire dans l’oralité du conte, et souligne toutes les bêtises. Les illustrations, quant à elles, sont dans des tons ocres, apaisantes, soulignant une certaine nonchalance chez Daba. C’est en empruntant la route, tel un calligramme, une ligne d’écriture, le chemin vers l’école que Daba accèdera au savoir, aux mots qui le sauveront de son ignorance. Cette métaphore souligne le rôle de l’école comme lien entre l’enfance et le monde adulte.

CB, LM


Étiquettes