Livres d’images — Monde Arabe

[La Fille qui a perdu son imagination]

البنت التي ضيعت خيالها

Langue : arabe

Auteur : Reem Makhoul, Stephen Farrell
Illustrateur : Fouad Mezher
Lieu d'édition : New York
Éditeur : Ossass-Stories
Année d'édition : 2015
Nombre de pages : [17] p.
Illustration : Couleur
Format : 29 x 22 cm
ISBN : 978-1-68222-755-8
Âge de lecture : À partir de 7 ans
Prix : 19,90 €

Une fillette écarte un rideau pour voir le monde extérieur. Une créature étrange

Cet album joue sur le fait que le mot arabe « Khayal » خيالpeut désigner à la fois l’ombre ou l’imagination, et ce jeu est maintenu tout au long du livre. Schéhérazade, une petite fille vivant à New York, a une ombre/imagination très malicieuse. Cette dernière aime n’en faire qu’à sa tête ; d’ailleurs, elle n’hésite pas à s’amuser toute la nuit avec les gouttes d’eau, les couleurs et les reflets. Fatiguée le lendemain matin, elle laisse Schéhérazade partir à l’école sans l’accompagner. La petite fille reste triste et morose toute la journée ; contrairement à son habitude, elle ne cherche pas à poser un tas de questions, pour savoir, par exemple, si les sons du métro sont ceux d’un dragon, ou si Youssef son ami veut jouer avec elle. Ce n’est que quand l’ombre/l’imagination se réveille et projette un arc-en-ciel vers Schéhérazade que celle-ci retrouve enfin le sourire.

La grande particularité de cet album réside dans le texte entièrement rédigé en dialecte syrien. C’est d’ailleurs le parti pris de cette nouvelle maison d’édition créée à New York, qui milite pour la publication des ouvrages dans le dialecte parlé par l’enfant, et non pas l’arabe moderne standardisé, commun à tous les pays arabes. Certes, l’album touchera de ce fait un public plus limité, dans ce cas les personnes familières du dialecte syrien, mais l’auteur et l’illustrateur, qui sont également les fondateurs de cette maison d’édition, revendiquent leur choix. Le fait de situer l’action à New York est également une décision consciente, qui ancre cet ouvrage dans une réalité autre que celle des pays arabes. Un album agréable à lire, dont les illustrations, réalisées sur ordinateur, gardent un esprit newyorkais.

NS


Étiquettes