Livres d’images — Monde Arabe

[La Fille qui saute]

البنت النطّاطة

Langue : arabe

Auteur : Fatima Sharafeddine
Illustrateur : Mariana Ruiz Johnson
Lieu d'édition : Sharjah
Éditeur : Kalimat
Année d'édition : 2015
Nombre de pages : [28] p.
Illustration : Couleur
Format : 28 x 23 cm
ISBN : 978-9948-18-139-2
Âge de lecture : À partir de 5 ans
Prix : 13,90 €

Une fillette de profil saute par-dessus les arbres

Hala est très petite, ce qui l'ennuie un peu. Elle suit les conseils de sa mère : marcher la tête haute et le dos droit. Mais comme elle doit sauter une fois, deux fois, voire trois fois, pour attraper ce dont elle a besoin, ou bien pour écrire au tableau, Mira, une de ses camarades de classe la poursuit de ses sarcasmes, et l'appelle « la sauteuse ». Habituellement, Hala ne répond pas, et continue de suivre les conseils de sa mère : marcher la tête haute, et le dos droit. Le jour où Mira la provoque une fois de plus – elle lui conseille de rester à côté du professeur de gymnastique pendant la compétition de course à pied –, Hala lui répond vertement, et non seulement elle prend part à la course, mais elle la gagne !

Le texte en caractères blancs sur les illustrations en couleur est partiellement vocalisé, ce qui en facilite la lecture.

Les illustrations de l'illustratrice argentine Mariana Ruiz Johnson qui se déploient sur la double page mettent en scène la vie quotidienne de Hala, chez ses parents, en voiture dans la ville, mais surtout à l'école. Les visages des personnages, très stylisés, avec de grands yeux allongés, peuvent surprendre. La palette de couleurs utilisée, gris, jaune et rouille, le traitement des scènes de groupe, les motifs végétaux égrenés au fil des pages et tapissant les pages de garde, contribuent à donner envie de feuilleter ce livre avec plaisir.

Mais le sujet abordé n'est pas bien défini : Hala est très petite, soit, mais s'agit-il d'une simple caractéristique physique, ou d'un vrai handicap ? Hala compense sa petite taille en devenant une « sauteuse »: elle saute une fois, deux fois, trois fois, et cela rythme le récit, et cristallise les railleries de Mira et de ses acolytes ; mais est-ce un moyen vraiment crédible de compenser une si petite taille ? Le récit qui nous est proposé dans cet album, faute sans doute d'une réflexion préalable suffisante, n'est guère convaincant. Et la qualité des illustrations ne pallie pas vraiment ses faiblesses.

LV


Étiquettes