Bandes dessinées — Monde Arabe

Coup de cœur

Laban et confiture

ou comment ma mère est devenue Libanaise

Langue : français

Auteur : Léna Merhej
Traducteur : Simona Gabrieli, Marianne Babut
Lieu d'édition : Marseille
Éditeur : Alifbata
Année d'édition : 2015
Nombre de pages : 128 p.
Illustration : Noir et blanc
Format : 24 x 17 cm
ISBN : 978-2-9553928-0-5
Âge de lecture : À partir de 12 ans
Prix : 15 €

Une jeune fille, perdue, tient des deux mains une valise. Paysage désertique. Au

Une très bonne nouvelle : مربّى ولبن أو كيف أصبحت أمّي لبنانية, pour lequel nous avions eu un coup de cœur et que nous avions présenté dans Takam Tikou, a été traduit en français et publié par l’association Alifbata, qui veut promouvoir la bande dessinée du Monde arabe en la traduisant en français. Et cet ouvrage est un bel exemple de réussite ! Lena Merhej, auteur libanaise de bande dessinée, raconte la vie de sa mère, Allemande, au Liban, à travers des séquences variées, illustrant les différences culturelles, son engagement de médecin et son quotidien de mère de famille nombreuse, tout cela dans le contexte de la guerre civile au Liban (1975-1990).

Le texte de la version originale, en arabe dialectal libanais, est très bien rendu dans sa traduction française, fluide et authentique. Le format de l’ouvrage en français est un peu plus grand, la mise en pages a été un peu modifiée pour adapter les planches aux marges, plus présentes. Le papier est blanc, alors qu’il était jaunâtre dans l’édition originale. La version française a gagné ainsi en lisibilité et en confort de lecture. Les pages de garde et les rabats ont également évolué. Une présentation de l’ouvrage est proposée sur le rabat prolongeant la couverture. 

Notons également que le dessin de la couverture a changé : celui de la version arabe, très coloré, illustre le moment convivial du repas sur un balcon avec vue sur Beyrouth. Le dessin continue sur la quatrième de couverture pour montrer les autres membres de la famille.

La nouvelle couverture met en scène la mère de Lena Merhej, les yeux écarquillés, tenant une petite valise à deux mains, dans un paysage qui évoque un désert. En quatrième de couverture, un dattier. Une sensation de solitude se dégage de l’ensemble, ce qui illustre bien la situation de la jeune allemande arrivant au Liban. Cette couverture, plus sobre, ancre l’ouvrage dans l’univers du roman graphique destiné également à un public adulte, alors que celle de la version arabe, plus colorée et plus proche de l’univers de la bande dessinée, semble s’adresser à un public plus jeune. Une belle évolution, qui mérite le détour !

HC


Étiquettes