Contes — Afrique

Coup de cœur

Le Serpent magique

Langue : français

Auteur : Olivier Timma
Lieu d'édition : Yaoundé
Éditeur : Tropiques
Année d'édition : 2009
Nombre de pages : 24 p.
Illustration : Couleur
Format : 22 x 18 cm
ISBN : [Sans ISBN]
Âge de lecture : A partir de 9 ans
Prix : 2 000 CFA, 3 €

illustration d'un serpent se hérissant pour attaquer

Cet album reprend l’un des mythes fondateurs des Beti : leur traversée, au XVIIe siècle, de la Sanaga, un grand fleuve du Cameroun, pour fuir les Tikar, chasseurs « en quête de pâturages pour leurs bétails » et les Vouté « qui profitent de cette situation pour régler un ancien contentieux ». Une « mise au point » en début d’ouvrage indique l’orientation prise par l’auteur qui choisit d’axer son récit sur trois personnages : l’« homme-serpent », patron de la nature, le « Sauveur des hommes », chef guerrier, et le « Maître du verbe », coordonnateur des opérations.

Les Béti, après avoir traversé la forêt, atteignent les bords de la Sanaga, ne sachant comment la franchir. Un étrange serpent leur permet d’effectuer la traversée, mais un des chefs ayant failli, le serpent se retourne renversant dans le fleuve tous ceux qui étaient sur son dos et empêchant les derniers de rejoindre l’autre rive. C’est depuis ce temps que le peuple beti est établi de part et d’autre de la Sanaga. Avec la construction d’un pont à Ebebda, en 1982, des échanges sont à nouveau permis entre les deux groupes.

L’histoire est racontée par un jeune plasticien camerounais, Olivier Timma, avec soin et recherche (malgré quelques contradictions comme « à pas lents, alertes »). Le texte, dans un cartouche de couleurs vives, est bien lisible. Les illustrations, occupant la plus grande partie de chaque double page, sont dynamiques et vivantes : les cadrages soulignent le caractère épique ; le mouvement, les expressions, les émotions sont rendus avec force (le serpent est impressionnant). Dommage qu’elles soient desservies par un mauvais calage à la pliure et par une mauvaise découpe des pages à la fabrication.

MPH


Étiquettes