Livres d’images — Monde Arabe

[Mes rêves ambulants]

أحلامي المتجوّلة‬

Langue : arabe

Auteur : Nabiha Mehaydli
Illustrateur : Hassan Zahr al-Dine
Lieu d'édition : Beyrouth
Éditeur : Dar al-Hadaeq
Année d'édition : 2017
Nombre de pages : 22 p.
Illustration : Couleur
Format : 29 x 22,50 cm
ISBN : 978-614-439-087-0
Âge de lecture : À partir de 8 ans
Prix : 17 €

Un garçon regarde par une fenêtre aux volets bleus. Du linge est accroché sur un

« Lorsque j'étais petite, je rêvais des métiers qui pourraient me rendre heureuse quand je deviendrais grande ». C'est ainsi que l'héroïne nous invite, à travers les pages de ce beau livre, à revisiter les divers métiers des marchands ambulants qui sillonnaient les ruelles de sa ville, pour vendre leurs marchandises pour quelques petites pièces. Elle rêvait de devenir marchande de barbe à papa : lorsque les enfants entendaient l’appel du marchand, ils accouraient tout excités pour lui acheter sa friandise rose et sucrée. Ou marchande de mazout, comme celui qui annonçait son arrivée sur sa charrette tirée par un mulet en jouant de la trompette et dont les adultes attendaient impatiemment le passage, se pressant pour remplir leurs bidons et bouteilles de kérosène. Ou marchande de ces « carabiges » blanches et collantes, que les enfants dévoraient joyeusement ; elle a même rêvé de devenir un jour une vendeuse de « ch'aybiyat », ce délicieux gâteau en forme de triangle rempli de crème et de miel. Ou marchande de vieux objets, sillonnant la ville à la recherche de clients souhaitant vendre les objets dont ils n’avaient plus besoin en échange de quelques sous... Ou le vendeur itinérant qui nettoyait les ustensiles de cuivre, ou encore le vendeur de ka'ak, ce pain au sésame parfumé de thym ou de fromage que les enfants dévoraient avec appétit...

La jeune fille a grandi. Elle n’a choisi aucun des métiers dont elle rêvait, enfant : elle est devenue une artiste qui, à travers ses dessins, nous raconte l'histoire de ces marchands itinérants d’autrefois...

Les couleurs choisies par l'illustrateur Hassan Zahr al-Dine dégagent chaleur et émotion. Chaque page est habilement et joliment illustrée, nous donnant l'impression d'être face à des cartes postales qui font renaitre sous nos yeux un certain nombre de métiers aujourd’hui disparus, nous rappelant un univers où le contact humain avait une place importante dans les relations sociales.

NH


Étiquettes