Kin Anima Bulles : un nouveau Festival de la bande dessinée et du film d'animation à Kinshasa (RDC)

Par Marie Herrisé et Clyly Dialundama, Chargées de documentation au projet Sésam

Affiche du 1er Festival Kin Anima Bulles à Kinshasa (RDC)

À l'occasion de la journée mondiale du film d'animation, le 28 octobre 2010, le projet Sésam (Services pour l'éducation, les savoirs et l'appui à la maîtrise et à l'usage du français en République démocratique du Congo) de la coopération franco-congolaise, en partenariat avec le festival de La Réunion, Cyclone BD, le Centre culturel français de Kinshasa, l'association de bédéistes Kin Label et de nombreux partenaires congolais, a organisé le premier Festival international de la bande dessinée et du film d'animation à Kinshasa. Cet événement – à retenir désormais sous le nom de « Kin Anima Bulles » – a vu le jour grâce à l'implication du scénariste d'origine réunionnaise Appollo, installé pour quelque temps à Kinshasa.

Pourquoi un festival ?

Le pari de cet événement tient à un triple objectif : éveiller la curiosité et la sensibilité du grand public au neuvième art, diversifier les supports d'apprentissage du français en développant l'utilisation de la bande dessinée et du dessin animé en milieu scolaire, et enfin favoriser la diffusion des productions congolaises et la formation des professionnels congolais.

Pour quels publics ?

Les activités du festival ont donc été orientées dans trois directions : pour un public scolaire (avec la sensibilisation à la création d'une bande dessinée, des rencontres avec les artistes) ; vers les professionnels congolais de la bande dessinée et du film d'animation (avec de nombreux ateliers animés par les artistes invités qui se sont déroulés à l'Académie des beaux-arts de Kinshasa, comme la technique de scénario, la technique d'animation, la formation au logiciel de traitement d'image...) ; et pour le grand public (rencontre avec les artistes, concert, conférences, tables rondes…). Toutes ces activités se sont déroulées sur une quinzaine de jours, avec un point d'orgue autour du Salon et des dédicaces les 23 et 24 octobre.

Encourager la création

Le Festival a également été prétexte au lancement de trois concours : un concours de création de bande dessinée pour les élèves des écoles de toute la République ; un concours pour les jeunes professionnels de la bande dessinée (le premier prix, Bruno Luya, a gagné une invitation au Festival de La Réunion, Cyclone BD, en 2011) ; et enfin un concours de film d'animation remporté par les studios Ngomy.

De nombreux artistes internationaux avaient répondu à l'invitation kinoise : Guy Delisle (Québec) ; Stéphane Oiry (France) ; Téhem, Hippolyte, Serge Huo-Chao-Si (La Réunion) ; Jean-Philippe Stassen (Belgique) ; Joe Dog (Afrique du Sud) ; et la vivacité artistique congolaise s'est ressentie à travers la présence active d'une grande diversité de collectifs locaux, aussi bien de bande dessinée (Barly Baruti et l'association Acria, les éditions Elondja, BD2Kin, Etincelle, etc.), que de film d'animation avec les studios Malembe Maa, Matrix Mélodies, Ngomy et Ninga.

Alors, à tous les amateurs : rendez-vous à Kinshasa en octobre prochain, l'édition 2011 est déjà en préparation !


Pour aller plus loin

Projet Sésam. [Consulté le 07.03.2011]