Bandes dessinées — Afrique

Coup de cœur

Eto’o fils

T. 1 : Naissance d'un champion

Langue : français

Auteur : Samuel Eto’o Fils, Joëlle Esso
Illustrateur : Joëlle Esso
Lieu d'édition : Poissy (France)
Éditeur : Dagan
Année d'édition : 2013
Nombre de pages : 49 p
Illustration : Couleur
Format : 32 x 24 cm
ISBN : 978-2-919612-19-2
Âge de lecture : À partir de 6 ans
Prix : 14 €, 4 500 CFA

garçon avec balle de football dans les mains, grande balle-globe terrestre derri

Avec ce premier tome d’une bande dessinée consacrée à la star du football Samuel Eto’o, l’illustratrice – et musicienne – Joëlle Esso abandonne pour un temps les souvenirs d’enfance personnels qu’elle avait racontés dans sa première bande dessinée, Petit Joss. Elle reste cependant sur le terrain de l’enfance et dans son pays, puisque Samuel Eto’o a grandi, comme elle, au Cameroun. C’est dans le quartier de New Bell, à Douala, que les talents du garçonnet attirent l’attention d’un entraîneur. Amené à jouer en France, le jeune homme de douze ans décide d’y rester « pour intégrer une grande équipe ». Bien qu’il soit hébergé par un oncle et une tante, il réalise à quel point l’absence de papiers en règle fragilise, paralyse et empêche la réalisation de tout projet d’avenir. Le footballeur finit par rentrer au pays après cet échec où il est accueilli assez froidement par sa famille. La suite ? L’album suivant la racontera. Mais le démarrage de la série est riche et prometteur. Le style de Joëlle Esso – son choix de couleurs, ses angles et points de vue, sa subtile façon de faire tendrement retomber les lecteurs en enfance – sert véritablement cet album de très belle facture. Le sujet a l’intérêt d’être, à la fois, très attractif et très actuel : il ne s’agit pas, ici, de faire rêver d’emblée et uniquement ; le discours tenu sur la dure réalité du football, miroir aux alouettes dans lequel les rêves peuvent se diluer, est très intéressant. Autrement dit, si Eto’o est aujourd’hui une star, il ne l’a pas toujours été. On referme l’album avec l’envie de connaître la suite. En images. Et, bien sûr, illustrées par Joëlle Esso.

Kidi Bebey


Étiquettes