Romans — Afrique

Coup de cœur

Gayki

Le Petit enfant du Sine (conte des Tropiques)

Langue : français

Auteur : Théodore Ndok Ndiaye
Illustrateur : François Dioh
Lieu d'édition : Dakar (Sénégal)
Éditeur : EENAS
Année d'édition : 2004
Nombre de pages : 24 p.
Illustration : Couleur
Format : 24 x 17 cm
ISBN : 2-915104-04-2
Âge de lecture : À partir de 10 ans
Prix : 1500 CFA

un enfant sur un pont

Voici le récit d’une enfance heureuse dans une époque « très lointaine » dans une île aux coquillages (Fadiouth) du Sine au Sénégal. Le jeune Gayki reçoit au village, dont la vie quotidienne est présentée, une éducation traditionnelle sereer, avec son oncle maternel cultivateur, son père pêcheur, son frère qui passe par l’initiation dont les divers étapes sont décrites… Des enseignements remplis de sagesse qui apprennent à Gayki des vertus comme le respect et le goût du travail mais aussi à vivre avec les esprits – voir l’épisode de la traversée du « village des morts » et d’une brousse épaisse dans la nuit, et l’épisode de la pêche avec son père. Le texte, dans une langue belle et accessible, au style vivant, alerte, a une jolie qualité « orale » avec ses interpellations au lecteur et ses chants bilingues – car le chant « fait partie de la vie »… Largement illustré en couleur, dans une maquette agréable sur papier glacé, il est écrit par l’un des premiers auteurs africains pour la jeunesse. En effet, Théodore Ndok Ndiaye, philosophe, éducateur, ancien directeur de la Bibliothèque universitaire de Dakar, a publié en 1975 Le Beau voyage de Biram à travers le Sénégal et Si j’étais… Rêve d’enfant, qui seront suivis de Les Deux royaumes de la rivière Querifa ; il avait écrit pour le Bulletin JPL (n° 3, 1992) qui deviendra Takam Tikou, l’article « Écrire pour les enfants ». Il livre avec Gayki, paru en 2004 mais toujours disponible, une nouvelle qui dégage beaucoup d’affection et une émotion sereine, heureuse, et rappelle l’importance des racines.

VQ


Étiquettes