Premières lectures — Monde Arabe

[L’Ami des étoiles]

[Une histoire pour les enfants et les adolescents]

صديق النجوم

قصة للأطفال واليافعين

Langue : arabe

Auteur : Hassan Abdallah
Illustrateur : Ahmad al-Khatib
Lieu d'édition : Beyrouth
Éditeur : Academia
Année d'édition : 2017
Nombre de pages : 40 p.
Illustration : Couleur
Format : 25 x 20 cm
ISBN : 978-9953-37-248-8
Âge de lecture : À partir de 8 ans

Deux extraterrestres font face à un vieux monsieur et un jeune. D'autres jeunes

Panique dans la ville : tous les instruments électriques ont cessé de fonctionner ! On se précipite chez « Mouallem Nou’man » ou Maître Nou’man, sorte de savant un peu fou obsédé par l’espace et réparateur de machines à l’occasion. Il a d’ailleurs créé un instrument qui envoie des ondes dans l’espace, à la recherche de vies extraterrestres… Il est sûrement à l’origine de tous ces problèmes, pensent les habitants de la ville. Le scientifique se retrouve au commissariat… Mais on vient vite le chercher : un couple d’extraterrestres a atterri dans la forêt et veut rencontrer Maître Nou’man ! En effet, la machine qui sonde l’espace crée des interférences et clouent le vaisseau spatial à terre, et c’est la présence de ce vaisseau qui perturbe le réseau électrique… Tout rentrera dans l’ordre quant Maître Nou’man éteindra sa machine et que les extraterrestres quitteront la terre.

Ce livre a du mal à convaincre : que vient faire l’appel aux dons pour financer la rénovation de l’école dans cette histoire ? Finalement, on n’apprend pas grand-chose de la vie extraterrestre dans les échanges entre eux et le scientifique, qui se réduisent au règlement du problème immédiat ; pour quelqu’un qui sonde l’espace depuis des années à la recherche de signaux, notre scientifique ne se montre pas très curieux... L’intrigue reste inaboutie. Des illustrations d’un humour facile n’arrangent rien… Dommage. On se réjouissait de lire l’un des rares ouvrages de science-fiction en langue arabe à destination du jeune public… et on reste sur sa faim. Notons également que cette première lecture ne convient pas à un lectorat d’adolescents, contrairement à ce qui est indiqué en sous-titre. Texte partiellement vocalisé.

HC


Étiquettes