Contes — Afrique

Lézard et Caméléon

Contes dii du Cameroun

Langue : français

Auteur : Denis Djouldé
Lieu d'édition : Paris
Éditeur : L'Harmattan
Année d'édition : 2010
Collection : La Légende des mondes
Nombre de pages : 97 p.
Format : 21 x 13 cm
ISBN : 978-2-296-13267-2
Âge de lecture : À partir de 12 ans
Prix : 11 €, e-book 8,25 €

illustration peu lisible d'un village, reproduite tête-bèche, sur fond vert

Ce recueil réunit trente-quatre contes, pour la plupart animaliers, précédés d’une introduction et suivis de repères bibliographiques permettant de situer les contes à la fois dans leur genre littéraire et dans la culture camerounaise, dii en particulier.

L’introduction rappelle quelques notions essentielles sur le conte et présente les Dii ou Dourou (Nord du Cameroun), leur origine, leur organisation socio-économique et leur langue. L’auteur, chercheur en littérature orale, présente ensuite rapidement les contes de l’ouvrage, insistant sur l’importance de mettre les récits oraux par écrit pour sauvegarder cette littérature. Ces contes ont été recueillis lors de veillées traditionnelles dans huit localités dii, enregistrés et transcrits. Parallèlement, l’auteur s’est livré à une enquête approfondie auprès d’anciens, pour mieux comprendre les contes et les replacer dans leur contexte linguistique et culturel. L’introduction évoque, également, les difficultés rencontrées dans la traduction des contes et les solutions adoptées.

Les contes, de longueurs variables, bénéficient de notes brèves éclairant tel ou tel mot. Certains animaux reviennent dans plusieurs récits : le lièvre, la tortue, l’hyène. Le conte 14, « Lézard et Caméléon », qui donne son titre au recueil, est une réflexion sur la brièveté de la vie humaine et l’importance des paroles dites. La plupart des contes, selon la tradition, sont suivis d’une leçon de vie. Certains expliquent une particularité anatomique ou comportementale de l’animal : les habitudes de chasse de l’hyène, la forme de la tête du cochon…

L’écriture est faite de phrases courtes allant à l’essentiel, sans liants ni descriptions. La collection « La Légende des mondes » ne s’adresse pas aux jeunes en particulier, mais cet ouvrage peut être lu à partir de 12 ans, et la plupart des contes peuvent être racontés aux enfants à partir de 8 ans.

FU


Étiquettes