Romans — Afrique

La Dernière Chance

Langue : français

Auteur : Camara Nangala
Lieu d'édition : Abidjan
Éditeur : Calao
Année d'édition : 2007
Nombre de pages : 256 p.
Illustration : Noir et blanc
Format : 17 x 11 cm
Âge de lecture : À partir de 14 ans

Jeune fille, les cheveux tirés, en robe bain de soleil, sur un fond de champ

Briser les « chaînes de la misère », la fatalité de l’ignorance et les tabous : c’est le message de ce récit de vie, exemplaire s’il en est. Lotioh, petite fille pauvre, assoiffée d’apprendre, livre un dur combat qui l’amène de l’accession à l’école, à sa sortie brillante de l’université et à son engagement pour qu’au village, les mentalités progressent. Les pierres n’ont pas manqué sur son chemin : pauvreté, maladie, obscurantisme du père... On retrouve ici les engagements de l’auteur en faveur de l’enseignement, de l’éducation et de l’évolution des mentalités (scolarisation des filles, excision, toute puissance du mari, du père, polygamie...). Mais un tel récit, même s’il affronte de plein fouet les grandes questions de société (en s’enlisant bien souvent dans des détails superflus), saura-t-il « emporter » les jeunes lecteurs, les filles notamment ? Pas sûr, même si l’audace n’en est pas absente. Ainsi de la « reconversion » des exciseuses du village, un beau moment de négociation (et d’argumentation chère à l’auteur), plutôt convaincant. Quant au sentiment amoureux, il est vite éludé pour de plus nobles objectifs ! Au fond, c’est peut-être un livre pour mieux armer les adultes face à leur responsabilité vis-à-vis des jeunes.

ML