Contes — Monde Arabe

Les Légendes de Casablanca

Langue : français

Auteur : Mostapha Oghnia
Illustrateur : Yves Renda
Lieu d'édition : Rabat
Éditeur : Yomad
Année d'édition : 2011
Nombre de pages : [48] p.
Illustration : Couleur
Format : 22 x 25 cm
ISBN : 978-9954-531-10-5
Âge de lecture : À partir de 8 ans
Prix : 70 Dh, 14 €

Sur une île, des constructions blanches. Un homme marche sur l'eau vers

La ville de Casablanca est émaillée de petits sanctuaires ou de lieux dont les noms font référence à une légende ou à un fait historique. Cinq de ces histoires nous sont racontées ici.

On apprend ainsi l’origine du nom de la ville, dont la légende remonte au XIVe siècle : Sidi Allal Kairouani, un riche marchand parti de Kairouan, en Tunisie, pour rejoindre le Sénégal, fit naufrage au large de Casablanca où il fut recueilli par des pêcheurs. Il tenta de faire venir auprès de lui sa fille unique, Lalla Beïda, mais elle fit aussi naufrage et se noya. Sidi Allal fit construire un sanctuaire qui prit le nom de Maison Blanche (Casablanca ou Dar El Beïda) en hommage à sa fille réputée pour la blancheur de sa peau.

On trouve également les légendes de Sidi Bou Smara, l’homme qui faillit tuer Satan et parvint à faire revenir l’eau dans la cité assoiffée par une terrible sécheresse ; de Sidi Belyout qui avait le don de communiquer avec les animaux et sauva un lion qui, en retour, le protégea toute sa vie ; de Sidi Abderrahmane, le premier habitant de la petite île du même nom, dont le savoir était si grand qu'on lui attribuait de nombreux pouvoirs ; ou, enfin, de Lalla Taja, une jeune femme que sa beauté et sa générosité conduisirent à une mort tragique.

On regrettera, pour un sujet aussi intéressant, la faible qualité des illustrations, et quelques erreurs qui se sont glissées dans le texte.

MW


Étiquettes