Bandes dessinées — Monde Arabe

Morts par la France

Thiaroye, 1944

Langue : français

Auteur : Patrice Perna
Illustrateur : Nicolas Otero
Lieu d'édition : Paris
Éditeur : Les Arènes
Année d'édition : 2018
Collection : Les Arènes BD – XXI°
Nombre de pages : 131 p.
Illustration : Couleur
Format : 30 x 22 cm
ISBN : 978-2-35204-739-1
Âge de lecture : À partir de 14 ans
Prix : 20 €

Patrice Perna a mené une enquête au Sénégal sur les événements de Thiaroye, dont il a rendu compte dans un article publié dans la revue XXI n°39 de l'été 2017, « Nos crimes en Afrique ». L'article est republié in extenso à la fin de l'album. Sa démarche a pour origine les travaux d'Armelle Mabon, historienne et chercheuse à l'Université de Bretagne-Ouest, qui a consacré des années de travail à démêler les mystères et dénoncer les mensonges qui entourent cet épisode peu glorieux de l'histoire coloniale.

Le 1er décembre 1944, des militaires sénégalais revenus à Thiaroye contestent le montant des soldes qui leur sont versées. Leur contestation est réprimée dans le sang. En 1996, Armelle Mabon travaille à sa thèse sur l'action sociale coloniale. La rencontre avec Biram Senghor, fils d'un tirailleur sénégalais massacré à Thiaroye, sème le doute dans son esprit. La version officielle semble plus qu'édulcorée. Elle se lance dans une quête difficile de la vérité historique : sa directrice de thèse est réticente, sa vie personnelle est perturbée. Elle est égarée sur de fausses pistes par un chercheur rencontré aux archives du Service historique de la Défense. Mais la rencontre avec un autre informateur relance son intérêt et elle part enquêter sur le terrain. Le nombre de soldats massacrés, les allégations des autorités tendant à justifier l'opération sont démentis par les éléments qu'elle découvre. La visite du président François Hollande, venu restituer les archives du drame au président Macky Sall, ne suffit pas à rétablir la vérité historique. Restent des pistes d'enquête à approfondir, l'ouverture de l'accès aux archives et la fouille des sites de probables charniers.

Le propos de cet ouvrage est complexe. La narration entremêle la quête d'Armelle Mabon, l'enquête de Pierre Perna, les différentes versions officielles des autorités françaises, ce que les différents travaux de recherche ont permis d'établir, et les zones d'ombres qui subsistent. Il est particulièrement intéressant dans la mesure où il ne rend pas compte seulement des résultats d'une recherche ou du récit d'un drame, mais il restitue le vécu et la méthodologie du travail de l'historienne. Armelle Mabon devient un personnage romanesque avec ses émotions, ses humeurs, ses erreurs, sa vie amoureuse, son entêtement et sa rigueur scientifique.

Une lecture donc très riche, mais à conseiller à des lecteurs aguerris.

CR