Contes — Afrique

Coup de cœur

Reine Pokou. Concerto pour un sacrifice

Langue : français

Auteur : Véronique Tadjo
Lieu d'édition : [Vanves]
Éditeur : Edicef
Année d'édition : 2011
Collection : Littérafrique
Nombre de pages : 112 p.
Format : 18 x 13 cm
ISBN : 978-2-7531-0356-6
Âge de lecture : À partir de 15 ans
Prix : 4,42 €

En quoi le regard que nous portons sur les personnages historiques et légendaires peut-il jouer un rôle dans notre compréhension du monde d’aujourd’hui ? De quelles manières les croyances profondément ancrées dans l’inconscient collectif sont-elles révélatrices de sens et peuvent-elles peser sur le cours des choses ? Véronique Tadjo s’attache, dans ce récit, à la figure mythique d’Abraha Pokou, fondatrice du royaume Baoulé au XVIIIe siècle (dans l’actuelle Côte-d’Ivoire) en retraçant l’histoire funeste de cette femme qui jeta son fils unique dans le fleuve pour sauver son peuple. Dans l’introduction, elle précise que cette héroïne emblématique conduisant son peuple vers la liberté, découverte enfant dans les contes, puis dans les livres d’histoire, lui était apparue, à l’éclairage des événements des dernières années dans son pays et de leur violence, comme une figure « assoiffée de pouvoir ». C’est ainsi que l’histoire de Pokou nous est alors racontée et racontée encore, dans une interrogation lancinante sur ce mystère du sacrifice au nom du pouvoir, comme si, dit-elle « la légende pouvait être contée à l’infini, revisitée maintes fois pour tenter de résoudre l’énigme de cette femme, de cette mère qui jeta son enfant dans le fleuve Comoé ».

Certes, on peut déplorer les « pauses » répétées que le « parcours » pédagogique impose au récit et regretter l’édition originale d’Actes Sud en 2004, mais il faut se réjouir de ce que la collection « Littérafrique » rende accessible aux adolescents ce très beau texte, essentiel dans sa singularité et son questionnement.

ML