Transmettre la culture et former les jeunes lecteurs à l'ère du numérique à la Bibliotheca Alexandrina

Par Ingi Abdel Kader, Sylvia Stavridi et Lobna Elzoghaby

La Bibliotheca Alexandrina. Source : www.bibalex.org

Installée à proximité de l’emplacement de la célèbre bibliothèque fondée par Alexandre le Grand, surplombant la Méditerranée, la Bibliotheca Alexandrina se veut un centre de diffusion du savoir, une passerelle entre Orient et Occident, un lieu d’échanges culturels et de création. La valorisation du patrimoine culturel égyptien s’accompagne d’une ouverture au monde, la transmission des connaissances repose également sur l’utilisation des outils numériques de pointe. Ce centre culturel, qui comporte des musées, des salles de conférences, des fonds spécialisés, accueille également une bibliothèque publique destinée aux enfants. Comment cette bibliothèque se positionne-t-elle dans le contexte si particulier de cet établissement prestigieux ? Quelles sont ses priorités ? Comment définit-elle son champ d'action ?

 

En laissant libre cours à notre imagination, à nos rêves et à notre vision de l’avenir, nous façonnons une réalité unique. L’histoire nous enseigne qu’Alexandre le Grand, en choisissant l’emplacement de la fameuse ville baptisée de son nom, fut guidé par les mots d’Homère dans son chef-d’œuvre l’Odyssée. Ces mots hantaient son esprit jusqu’au jour où ils devinrent une merveilleuse réalité. Ensuite arrivèrent les Ptolémées, avec leurs idées futuristes qui se sont concrétisées dans l’ancienne Bibliothèque d’Alexandrie. Cette dernière, à son tour, a concentré la pensée des érudits et l’imagination des intellectuels. Elle a abrité la science et le savoir prodigieux de l’humanité. Malgré sa destruction, la Bibliothèque est demeurée une source constante d’inspiration pour les innovateurs au fil des âges.

Un projet ambitieux : la nouvelle bibliothèque d’Alexandrie

Plusieurs siècles plus tard, sous le patronage du président Mohamed Hosni Mubarak et grâce au soutien de l’UNESCO, la nouvelle Bibliothèque est née près du lieu de l’ancienne bibliothèque d'Alexandrie. Sous la direction du Dr. Mohsen Zahran, les travaux de construction ont débuté en 1995. Le 16 Octobre 2002, l'inauguration a eu lieu en présence du président de la République arabe d'Egypte et de nombreuses personnalités du monde entier.

La nouvelle bibliothèque, présidée par le Dr. Ismail Serageldin est également un vaste complexe culturel où se croisent art, histoire, philosophie et science. L'équipe de la Bibliotheca Alexandrina travaille continuellement à l’enrichissement et l'accroissement de ses fonds, comprenant environ deux millions d’ouvrages et environ cinquante ressources électroniques. La bibliothèque reçoit plus de 1,5 millions de visiteurs par an ; elle comprend : une bibliothèque principale (la plus grande salle de lecture au monde, occupant sept étages), six bibliothèques spécialisées, un centre pour l'Internet Archive1, quatre musées, un Centre des Sciences du Planétarium, l’ALEXploratorium, Culturama (panorama culturel projeté sur neuf écrans), VISTA (Immersion Virtuelle des Applications des Sciences et de la Technologie), quinze expositions permanentes, quatre galeries d'expositions temporaires, un Centre de Conférences, treize centres de recherche académique et neuf départements.

Une attention particulière portée aux enfants

Depuis son inauguration, la Bibliotheca Alexandrina a été destinée à instruire et à cultiver les générations. Grâce à la Bibliothèque des Enfants, un soin particulier est accordé aux enfants ayant entre 6 et 11 ans.

Diffusion des savoirs, développement des capacités, renforcement des connaissances, construction des réseaux de communication régional et international, valorisation des collections dans les activités présentées aux enfants et adoption et protection des droits de l'enfant : tels sont les mots-clés de la mission de la Bibliothèque des Enfants. Comme l'a dit le Dalaï Lama : « Les enfants constituent notre plus grande ressource inexploitée ». La Bibliothèque des Enfants les aide donc à développer un esprit scientifique et les initie aux méthodes de la recherche scientifique. Elle les encourage à développer leurs talents et à renforcer leurs compétences linguistiques, artistiques et sociales pour devenir des lecteurs actifs, et pour les préparer à affronter les différents défis que pose une société ouverte et multiculturelle.
 

Des collections valorisant la diversité culturelle

Les bibliothécaires de la Bibliothèque des Enfants choisissent de mettre l’accent sur la diversité culturelle afin de répondre aux besoins sociaux, culturels, éducatifs et de loisirs des enfants ; et ce à travers 25 000 titres : des albums, contes, romans, bandes dessinées et périodiques. Ces documents sont en arabe (environ 60%), anglais et français (environ 35%) et d'autres langues telles que l'allemand, l'espagnol et l'italien (environ 5%). Un fonds spécial de littérature jeunesse, classique et contemporaine – composé de poésie, contes de fées et récits folkloriques, mythes et légendes, romans illustrés – a été sélectionné de par le monde en vue de promouvoir une diversité de lecture. Cette grande variété d’ouvrages imprimés, dans des formats différents, est mise à la disposition des jeunes usagers en libre accès et couvre un large éventail de disciplines. En outre, la collection multimédia rassemble des Playaways2, des livres audio, des DVD, des CD et des logiciels informatiques.

Des partenariats avec les écoles

Vu le manque d'acquisition de livres européens par les écoles françaises d'Alexandrie, la Bibliothèque des Enfants a décidé d'enrichir les bibliothèques scolaires. Grâce au volume des dons offerts par les différents établissements, notamment la Bibliothèque nationale de France3, un projet visant à promouvoir la culture de la lecture auprès des élèves est en cours ; l’objectif est également de créer un réseau pour les prêts interbibliothèques et de concevoir des activités multiculturelles. La transmission de connaissances relatives à la culture française est au programme. Le corpus utilisé est constitué d'ouvrages en une variété de langues et couvrant de nombreuses disciplines.

Une ouverture au numérique

La bibliothèque ouvre des portes sur le monde des connaissances, des aventures, des technologies et des découvertes afin de répondre aux besoins des enfants tout au long des différents stades de leur développement. Conformément aux objectifs de la Bibliotheca Alexandrina quant à la sensibilisation à la technologie numérique, la Bibliothèque des Enfants a consacré un coin informatique aux enfants, leur permettant d’effectuer des recherches, de suivre des cours d’informatique et de jouer. De même, la Bibliothèque des Enfants a largement diversifié ses activités entre narration de contes, programmes de lecture estivale et lecture poétique. Ces activités affinent les compétences cognitives des lecteurs, assouvissent leur curiosité et leur donnent le goût d’apprendre et de se cultiver. Les enfants trouvent du plaisir à fréquenter la bibliothèque, à lire, à emprunter des livres et à participer à une variété de programmes éducatifs et d’activités ludiques.

Une participation active des enfants

Les histoires hilarantes de « Goha » ou Nasreddine Hodja, les aventures de Harry Potter et d’Ibn Battûta, les contes des Mille et une nuits et les histoires de Bakkar3, les mythes Isis et Osiris et Hercule, les contes de fées Pinocchio et Blanche-Neige, tous ont fait l’objet de séances de lecture, au cours desquelles les enfants ont donné libre cours à leur imagination pour envisager le contexte dans lequel se déroule chaque histoire et pour percer le mystère de chaque personnage. Alors que les bibliothécaires inventent un scenario fondé sur le livre, en employant diverses méthodes de présentation, les enfants peuvent eux-mêmes raconter l’histoire, jouer la scène ou animer les marionnettes.

Imagination, créativité et expression libre sont la quintessence des activités créatives visant à renforcer les compétences artistiques. Comment l’enfant peut-il saisir l’histoire à travers une représentation ? Les bibliothécaires de la Bibliothèque des Enfants, ainsi que des spécialistes de différentes professions, élaborent divers programmes d’arts visuels afin de stimuler l’imagination des enfants au service de l’apprentissage ; et ce, en cherchant des réponses, tout en découvrant un large éventail de styles artistiques, de mouvements d’art célèbres et de chefs-d’œuvre de grands maîtres tels que, entre autres, Degas, Van Gogh et Picasso. S’initiant à l’art et satisfaisant leur curiosité, les enfants ont un réel engouement pour ces activités ludiques.

Des « Fleurs de la bibliothèque » aux « Jeunes bénévoles »

Les enfants sont l’avenir ; leur éducation n’est pas une tâche facile. Elle ressemble à la production des semences, la culture des plantes et l’enrichissement des jardins. De la même manière que le sol, la pluie et le soleil sont indispensables à la production des fleurs épanouies, l’amour, la sollicitude ainsi que la discipline et la surveillance sont nécessaires pour que les jeunes prennent racines. Ainsi, nous avons des enfants bénévoles qui nous aident à la bibliothèque, nous les appelons les « Fleurs de la Bibliothèque », ou les « amis de la Bibliothèque des Enfants ». Toutefois, si nous ignorons ces enfants ou les négligeons, leurs rapports avec la structure flétriront. Ainsi, le temps accordé, la supervision, le bon exemple et la formation sont incontournables pour que les « Fleurs de la Bibliothèque », en grandissant, fassent parties des « jeunes bénévoles de la Bibliothèque des Enfants ». Enfin, nous nous occupons également des tout-petits ; un programme fondé sur « Mother Goose on the Loose », un programme américain, est présenté aux tout-petits en langues anglaise, arabe et française, proposant un apprentissage précoce pour les enfants âgés de 1 jour à 3 ans afin de développer leurs compétences de lecture, d’écoute et d’apprentissage.

Aller à la rencontre des enfants, partout !

Les activités extra-muros de la Bibliothèque des Enfants sont conçues de manière à atteindre des enfants partout en Égypte. Des visites d’écoles ont été effectuées tout au long de l’année, en partenariat avec le ministère de l’Éducation, pour développer les compétences sociales et les capacités de réflexion des enfants. En outre, des concours scolaires sont annuellement organisés à l’intention des établissements alexandrins pour favoriser l’éducation créative et pour former des générations toujours plus cultivées et créatrices.

Le programme de sensibilisation ne se concentre pas uniquement sur les écoles : il s’étend aussi aux enfants des zones défavorisées qui ne bénéficient d’aucune éducation. Ces enfants sont moins privilégiés et plus touchés par la dégradation de la qualité des services dans le pays. La bibliothèque s’efforce donc de leur inculquer des valeurs positives, comme l’honnêteté et la fraternité, en établissant des liens avec différentes situations de leur vie quotidienne.
 

Une animation à l'hôpital El-Shatby durant la Journée mondiale des enfants.

La famille, un allié de choix

Souligner la valeur de la famille dans la société et le rôle important qu’elle joue dans sa construction constitue un autre volet sur lequel se penche la Bibliothèque des Enfants. Les parents jouent un rôle prépondérant dans la vie des enfants et les échanges qu’ils peuvent avoir avec la bibliothèque. Dans ce contexte, plusieurs rencontres ont été organisées avec les parents pour discuter des besoins des enfants, des problèmes rencontrés au cours du processus éducatif, et de la meilleure manière d’agir face à ces situations. En conséquence, les bibliothécaires ont mis en place un cycle de conférences destinées aux parents, intitulées « Séances sur les pratiques parentales », visant à mieux comprendre le comportement des enfants, à en savoir davantage sur le développement de l’alphabétisation durant la petite enfance, à mesurer l’impact des actions des parents sur celles des petits, à choisir le langage à adopter avec ceux-ci, et à apprendre à leur lire des livres afin d’améliorer leurs capacités de lecture. Un progrès remarquable s’est fait sentir dans l’attitude des enfants vis-à-vis de leurs parents, proches et amis. Ils ont eu des réactions positives et se sont investis davantage dans leurs études.

Promouvoir les droits de l’enfant

En vue de créer une société bien établie, la Bibliothèque des Enfants a placé la promotion des droits des enfants au cœur de son action. Dans ce cadre, la bibliothèque organise des manifestations tous les ans et accueille des enfants des écoles, des foyers d’accueil, des ONG et des régions défavorisées. Elle propose maintes activités culturelles, sportives, de loisirs, ainsi que des spectacles et des concours variés pour célébrer la « Journée de la Famille », le « Ramadan », le « Nouvel An », la « Journée des Orphelins », la « Fête de la Science », la « Journée Mondiale de l’Enfance » et la « Journée Internationale des Personnes Handicapées ».

Militer pour l’apprentissage informel

La Bibliothèque des Enfants a largement contribué à la sensibilisation à l’apprentissage informel. En octobre 2015, elle a organisé un colloque intitulé « L’éducation non formelle des enfants » qui s’est déroulé sur deux jours, durant lesquels l’accent a été mis sur les avantages de la mise en place de matériels et d’activités pour l’éducation non formelle et du travail en réseau des participants : éducateurs, bibliothécaires, auteurs de littérature jeunesse, développeurs de logiciels et professionnels œuvrant dans le domaine du développement des compétences des enfants. Le colloque a insisté sur le potentiel des beaux-arts, du patrimoine culturel et, particulièrement, de la technologie multimédia telle que la narration numérique et les dessins animés qui développent les compétences requises pour l’apprentissage de base et, partant, encouragent les enfants à apprendre à lire de manière ludique en dehors de la classe. Les participants ont également relevé la nécessité, pour les ministères de l’Éducation et de la Santé, de fournir des services éducatifs aux enfants hospitalisés. Ce colloque a réussi à atteindre son objectif principal : étendre la notion du développement des compétences de l’enfant à l’éducation non formelle.
 

Une équipe continuellement en formation

La Bibliothèque des Enfants inclut 2 unités: l'unité des services, et l'unité des programmes et des activités. L'équipe de la bibliothèque est composée de 8 bibliothécaires et 3 assistantes. Afin de s’assurer de l’efficacité des services et des activités, les bibliothécaires et les assistantes restent toujours au courant des dernières tendances : ils fréquentent des bibliothèques de par le monde et assistent à des conférences internationales en vue d’échanger des expériences. Ils suivent également des formations internes qui leur permettront d’évaluer leurs performances, leurs réalisations, et de maîtriser le développement de leur carrière.

La bibliothèque n’est pas un bloc de briques et le bibliothécaire n’est pas un gardien de livres, la bibliothèque fait beaucoup plus que de former des lecteurs ! La Bibliothèque des Enfants non seulement sensibilise le public à l’importance d’une bibliothèque, mais s’intéresse également à l’enfant en tant que membre actif de la société. Grâce à la bibliothèque, les enfants découvrent le plaisir de lire, jouissent pleinement de la liberté d’expression et acquièrent de nouvelles compétences nécessaires pour servir la communauté.

Notes et références

1. L’Internet Archive, ou IA est un organisme à but non lucratif consacré à l’archivage du Web et situé dans le Presidio de San Francisco, en Californie. Le projet sert aussi de bibliothèque numérique. Ces archives électroniques sont constituées de clichés instantanés (copies de pages prises à différents moments) d’Internet, de logiciels, de films, de livres et d’enregistrements audio. Pour assurer la stabilité et la sécurité des données archivées, un site miroir fonctionnel est conservé à la Bibliotheca Alexandrina en Égypte. L’IA met gratuitement ses collections à la disposition des chercheurs, historiens et universitaires. (Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Internet_Archive).

2. Des lecteurs de livres audio proposant un contenu préétabli par le fabricant, ne pouvant pas être changé par l’utilisateur. Plus d’information sur le site : http://www.playaway.com

3. En 2009, la Bibliothèque nationale de France a fait don à la Bibliotheca Alexandrina de 500 000 ouvrages en français couvrant tous les domaines de l’édition française de 1996 à 2006.

4. Bakkar est un personnage de dessin animé égyptien, un jeune garçon nubien qui vit des aventures, accompagné de ses amis et de sa chère Rashida. À ce jour, ce dessin animé a été diffusé durant neuf saisons à la télévision égyptienne. Plus d'information à ce sujet dans l'article de Ahmad Fawzi, « Les dessins animés égyptiens : des débuts prometteurs aux défis actuels ».


Pour aller plus loin

 

Ingi Abdel Kader

Chef de la section de la Bibliothèque des Enfants de la Bibliotheca Alexandrina, Ingi a suivi plusieurs stages de formation au Canada et en Suède.  Elle est titulaire d’un diplôme en bibliothéconomie du CNED (Centre national d'enseignement à distance) et d’une maîtrise en bibliothéconomie (DESSRIDE) de l’ENSSIB (École nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques), France. En 2010, elle a obtenu une licence en éducation des enfants. Elle a participé aux Congrès de l'IFLA à Berlin (2003) et à Oslo (2005).

 

 

Sylvia Stavridi

Sylvia Stavridi est coordinatrice de collections des quatre bibliothèques spécialisées : la Bibliothèque des Enfants, la Bibliothèque des Jeunes, la Bibliothèque des Arts et du Multimédia et la Bibliothèque Taha Hussein. En charge de l’établissement des priorités de développement des collections, Sylvia est responsable de la réactualisation et de la mise en valeur des monographies, des documents audiovisuels et multimédia ainsi que des périodiques. Elle est membre de l’American Library Association et de l’International Institute of Informatics and Systemics. Elle est également détentrice d’une licence en bibliothéconomie du CNED (Centre national d'enseignement à distance).

 

 

Lobna Elzoghaby

Lobna Elzoghaby est bibliothécaire pour la jeunesse à la Bibliothèque des Enfants de la Bibliotheca Alexandrina et chargée de mettre en place des activités, ateliers, événements et conférences. Elle a enseigné l’informatique aux enfants et la comptabilité aux adultes. Elle a obtenu un MBA (Maîtrise de la gestion des entreprises) en investissement et finances de l’Académie Arabe des Sciences, de la Technologie et du Transport Maritime relevant de la Ligue des États Arabes.

 

 

 


Étiquettes