« Refugees welcome » à Malmö, en Suède

Par Torbjörn Nilsson, Directeur des Bibliothèques municipales de Malmö, Suède
Traduit par Catherine Bessi

portrait photo de Torbjörn Nilsson

 

L'accueil des réfugiés en bibliothèque s’est révélé être une thématique majeure lors du dernier congrès de l'IFLA en 2016 à Columbus (Ohio, États-Unis). Dans cette communication remarquée, Torbjörn Nilsson a témoigné de la riche expérience des bibliothèques de Malmö, ville dont les habitants viennent de 178 pays et où de nombreux Syriens et Afghans, y compris des enfants, ont trouvé refuge depuis 2015.

 

 

Plus de 30 % de la population de Malmö est née à l'étranger et la moitié des enfants d'âge préscolaire parle une autre langue que le suédois à la maison. Notre ville concentre une population venue de 178 pays différents.

Les douze bibliothèques publiques de Malmö offrent depuis longtemps des services imaginés pour les nouveaux arrivants. Il s'agit principalement d'activités d'apprentissage de la langue suédoise. Nous coopérons ainsi de manière efficace avec « Swedish for immigrants », le service d'apprentissage de la langue mis en place par la municipalité de Malmö. Notre expérience nous a montré que les cours de suédois et la possibilité de rencontrer d'autres personnes, immigrées ou pas, sont une priorité pour les nouveaux arrivants.

Avec l'escalade de la crise en Syrie et la difficile situation en Afghanistan, un grand nombre de réfugiés sont venus chercher asile en Suède en 2015. Ils étaient 162 877 cette année-là, contre 81 301 l'année précédente. Pour beaucoup d'entre eux, Malmö était le premier point d'arrivée dans notre pays. Le nombre d'enfants non accompagnés qui sont arrivés à Malmö en 2014 était de 1 567, et en 2015, ce nombre s'est presque multiplié par dix (13 412). Pour faire face à cette situation inédite, la municipalité de Malmö travaille avec des associations de bénévoles, ce qui était de toute évidence une coopération indispensable.

Beaucoup de ces demandeurs d'asile ont vite trouvé le chemin vers nos bibliothèques. Nous avons installé des affiches « Refugees welcome » dans toutes les entrées pour rendre visible notre disponibilité pour tous. La demande pour nos activités d’apprentissage du suédois a énormément augmenté et nous avons découvert le besoin d'autres activités sociales pour les enfants non accompagnés qui vivaient dans des établissements d’accueil spécifiques, des besoins croissants pour des services sur Internet comme Skype et des informations sur la société suédoise.

En réponse à ces besoins, de plus en plus de bibliothèques de Malmö ont mis en place des sessions d'apprentissage de la langue et il est maintenant possible d'apprendre le suédois cinq jours par semaine dans les bibliothèques de Malmö. Nous proposons également cet apprentissage avec l'aide de personnels parlant arabe et farsi/dari pour les vrais débutants en suédois.

Pour être capable de proposer des activités sociales constructives à ces enfants non accompagnés, nous avons recruté deux animateurs jeunesse parlant arabe et farsi. L'apprentissage de la langue a été associé à des activités physiques telles que le football et le tennis de table, ainsi qu'avec des soirées cinéma et des ateliers dans notre labo média. Cela s'est révélé très satisfaisant pour établir des relations plus proches avec les enfants et les initier à la bibliothèque.

Pour toucher les familles de réfugiés et leurs jeunes enfants, nous employons (dans et hors nos établissements) une assistante qui connaît la Syrie et qui a une expérience de travail avec les enfants traumatisés à travers le conte.

Pour combler les besoins d’accès au numérique, nous avons installé Skype sur plus de postes, en en réservant certains aux jeunes de moins de 20 ans. Un réseau wifi gratuit est disponible pour tous. Une carte de bibliothèque est nécessaire pour utiliser les postes ou le wifi, mais il est possible d'obtenir cette carte même sans pièce d'identité.

Une coopération avec un service de conseil aux citoyens permet d'offrir aux immigrés des services gratuits dans de nombreuses langues, une fois par semaine dans deux bibliothèques.

Un groupe de bibliothécaires de différents établissements de Malmö s'est formé pour partager expériences et bonnes idées sur ce travail avec les réfugiés. Ce groupe nous aide à coordonner et développer nos services aux réfugiés, de même qu'il organise des événements pour les habitants de Malmö, afin de les aider à s'engager dans le volontariat. C'est ainsi, par exemple, que se sont tenues des conférences très suivies sur la situation en Syrie et aussi des rencontres avec les représentants de la Croix-Rouge et d'autres organisations.

Au-delà de ces urgences, nous continuons à développer nos services aux réfugiés et immigrés. Nous avons par exemple planifié un espace éducatif virtuel pour les nouveaux arrivants et nous sommes engagés dans un projet européen sur la lecture d'histoires aux réfugiés.

Nous réalisons à quel point la situation des réfugiés nous a fait progresser de nombreuses façons et a renforcé les services que la bibliothèque peut rendre aux nouveaux arrivants en Suède, en accentuant le rôle social joué par nos établissements. Car nous, les bibliothèques, nous sommes des acteurs importants de la cohésion et de l'insertion sociales.

 

Cette traduction de la communication en anglais de Torbjörn Nilsson est parue dans le numéro 292 de La Revue des livres pour enfants.

Poster présenté dans le congrès IFLA 2016


Pour aller plus loin

Torbjörn Nilsson

Torbjörn Nilsson a dirigé les Services culturels de la ville de Hässleholm, puis la bibliothèque de la ville d'Helsingborg avant de prendre la direction des bibliothèques de Malmö en 2013. Il estime que ce moment-ci de sa vie professionnelle est le plus important de sa carrière. En effet il commence maintenant à implémenter à Malmö le concept de "bibliothèque communicative"qui consiste à travailler ensemble avec les personnes des nationalités les plus représentées parmi les 178 que l'on trouve à Malmö, en utilisant leur langue - arabe, somali, dari, farsi, urdu, anglais... ainsi que le "suédois facile". Le fait que les bibliothèques de Malmö travaillent depuis mai 2017 d'une manière plus coordonnée, plus centralisée est un atout pour atteindre l'objectif de la "bibliothèque communicative". Torbjörn Nilsson a par ailleurs été élu pour 2017-2017 membre du Conseil d’administration de l’IFLA - Fédération Internationale des Associations et Institutions de Bibliothèques.  

De nouvelles actions à Malmö en 2017 :

De nouvelles actions sont venues enrichir les services des bibliothèques de Malmö pour les personnes réfugiées : la lecture d’albums en arabe à de jeunes enfants et des rencontres avec les parents et les familles pour leur faire connaître les offres de services des bibliothèques – voir la page Facebook du projet, en arabe – ainsi que les visites du bibliobus dans les auberges pour les réfugiés en transit, avec des bibliothécaires parlant arabe.

D'autres communications du congrès IFLA 2016 autour de l'action des bibliothèques auprès des réfugiés :

La communication de Torbjörn Nilsson a été présenté dans la riche session “Un sanctuaire dans les moments difficiles : les réponses des bibliothèques publiques ». Les autres communications de cette session venaient d’Allemagne, du Canada et de France :  “L’accueil des migrants en bibliothèque : l’exemple de la bibliothèque Václav-Havel, à Paris ».

Les réponses des bibliothèques face aux réfugiés ont pu être appréciées aussi à travers des communications dans d’autres sessions, comme Reading Express; service for newcomers and refugees (Pays Bas) et des posters tels que Come and Be Welcomed!: An Exploration of Public Library Services to Immigrants and Refugees in the United States. Enfin, citons l’important document issu de la section Bibliothèques publiques, Responding! Public Libraries and Refugees.


Étiquettes