Romans — Afrique

Coup de cœur

Les Cendres du père

Langue : français

Auteur : Pius Ngandu Nkashama
Lieu d'édition : Paris
Éditeur : L'Harmattan
Année d'édition : 2014
Collection : Archipels
Nombre de pages : 109 p.
Format : 22 x 13,5 cm
ISBN : 978-2-343-03785-1
Âge de lecture : À partir de 15 ans
Prix : 11,50 €

Paysage de bord de mer au crépuscule qui se reflète par symétrie

Yannick, jeune belgo-congolais, quitte Bruxelles à la recherche de son père, mercenaire belge qui aurait tué sa mère et serait mort au Congo. Au Kasaï (que seule la mention du Lac Munkamba permet de situer), la « ville de la mort » (probablement Mbuji Maji, ville natale de l’auteur) l’accueille, avec les émeutes des militaires (arrivées en 1991) mais aussi avec les braves gens qu’elle abrite. Au village de sa mère, des révélations heureuses attendent Yannick ; ses racines sont retrouvées et l’avenir est plein d’espoir, soutenu par la force de la foi – chrétienne, mais aussi celle d’un masque fétiche.

Placé sous le signe de Noël, ce récit de l’écrivain Pius Ngandu Nkashama (République démocratique du Congo) avait paru, avec quelques dissemblances, sous le titre Le Fils du mercenaire (NEAS/ Édicef) dans une collection jeunesse distribuée en Afrique, accompagné d’un autre récit (Yolène au large des collines) ; cette édition chez L’Harmattan dans un format plus grand et sans le label « jeunesse », permet à ce texte d’avoir une meilleure visibilité, bien méritée, dans les sections pour adultes et pour jeunes adultes des bibliothèques.

VQ


Étiquettes