Vie du livre

L’association Afrilivres en plein essor : un nouveau site Internet

20 juin 2013

Par Raphaël Thierry

Les livres non scolaires disponibles de vingt-neuf éditeurs d’Afrique subsaharienne sont désormais présentés sur un nouveau site : un outil précieux pour la diffusion de ces catalogues très riches en ouvrages jeunesse.

› Accédez à l'intégralité de l'article


La Fête du livre jeunesse en Haïti a 11 ans

05 décembre 2012

Par Lourdine Altidor Marsan

La Fête du livre jeunesse est un événement créé par les éditeurs haïtiens et d’autres professionnels afin de rendre accessibles les livres aux enfants et d’encourager la production littéraire locale pour la jeunesse qui se développe depuis une vingtaine d’années.

Cette journée dédiée à la vente de livres pour la jeunesse et à l’animation pour les enfants montre l’implication des auteurs, illustrateurs et éditeurs pour le jeune public. Comment cette initiative a-t-elle été prise ? Quelles en sont les retombées ? Quelle importance a-t-elle pour les enfants et leurs parents, pour les enseignants et les bibliothécaires ?

› Accédez à l'intégralité de l'article


La Sheikha Bodour de Sharjah place le livre et la lecture des jeunes au centre de ses priorités

27 novembre 2012

Propos recueillis par Hasmig Chahinian

Un nouveau pôle de la littérature pour la jeunesse émerge dans le Monde arabe : des ouvrages de qualité sont publiés en nombre, des projets de promotion du livre et de la lecture des jeunes sont soutenus, des prix spécifiques « livres jeunesse » sont mis en place, des foires avec des programmes à destination des enfants sont organisées, des expositions d’illustrateurs sont créées… Sharjah, aux Émirats arabes unis, se fait une place de choix dans le domaine du livre pour enfants du Monde arabe. À l’origine de toutes ces actions, la passion et l’engagement d’une femme, Son Excellence Sheikha Bodour bint Sultan Al Qasimi. Rencontre.

› Accédez à l'intégralité de l'article


Plonger dans le bleu : Rencontre avec l’illustratrice mauricienne Gabrielle Wiehe

13 juillet 2012

Par Anne-Laure Cognet

Gabrielle Wiehe a quitté l’île Maurice, à l’âge de dix-huit ans, non pour faire les Beaux-Arts comme elle l’aurait certainement aimé, mais pour étudier les arts appliqués à Paris – un choix de raison qui s'est avéré judicieux, puisqu'elle a trouvé dans les arts appliqués une richesse qu’elle ne soupçonnait pas. Elle exerce aujourd’hui le métier de graphiste et illustre également des livres pour enfants : six, à ce jour, créés, au compte-gouttes, en l’espace de neuf ans.

 

› Accédez à l'intégralité de l'article


Comment je suis devenue auteure et éditrice

13 mars 2012

Par Taghreed El Najjar

J’écris pour les enfants depuis si longtemps – vingt-cinq ans ! – que cela fait partie de ce que je suis ; je dois me reposer la question de comment j’en suis venue à m’intéresser aux livres et aux histoires pour répondre à « pourquoi écrivez-vous pour les enfants ? ».

› Accédez à l'intégralité de l'article


Fatima Sharafeddine, une aventurière du livre de jeunesse entre l’Europe et le Monde arabe

23 novembre 2011

Propos recueillis par Hasmig Chahinian

Fatima Sharafeddine est l’un des rares auteurs pour la jeunesse du Monde arabe à exercer ce métier à plein temps, comme un vrai choix de vie. Venue à l’écriture par passion du livre de jeunesse, elle a écrit et traduit des albums, inspirés par son désir de produire des ouvrages de qualité en langue arabe. Elle a récemment publié son premier roman pour adolescents, qui est venu bousculer les codes d’écriture de ce genre en langue arabe. Une belle réussite !

› Accédez à l'intégralité de l'article


Pour la vie du conte au Togo

22 novembre 2011

Par Gnimdéwa Atakpama

L’association La Cour des contes mène, au Togo, de multiples actions en faveur du conte. Quelles sont-elles ? Pourquoi ? Comment ? Gnimdéwa Atakpama explique les actions de l'association et présente les contes togolais. Un texte sur des questions essentielles et des actions concrètes, accompagné d’une bibliographie de contes publiés au Togo.

› Accédez à l'intégralité de l'article


Entre oralité et numérique, quelle place pour la lecture aux Émirats arabes unis?

21 novembre 2011

Par Marianne Kennedy


Comment donner le goût du livre et de la lecture, à l’ère de Facebook, aux enfants émiriens vivant dans une société valorisant l’oralité ? Quelles animations proposer, quels outils utiliser ? Comment favoriser la production d’une littérature de jeunesse de qualité et professionnaliser les acteurs de la chaîne du livre ?

Marianne Catalan Kennedy, responsable des programmes culturels du Salon international du livre d’Abou Dhabi, présente les actions de promotion du livre et de la lecture mis en place par Kitab1, co-entreprise organisatrice de ce Salon à vocation régionale et internationale.

› Accédez à l'intégralité de l'article


En Martinique, le Village antillais de la littérature de jeunesse

20 novembre 2011

Par Nathalie Beau

Nous avons connaissance, depuis plusieurs années, des actions de la ville du Prêcheur dans le domaine de la promotion du livre et de la lecture des enfants aux Antilles. Marcellin Bertrand, à l’origine de l’initiative du Village antillais de la littérature de jeunesse, nous fait partager cette expérience aujourd’hui. La création du Village répond aux besoins des professionnels comme à ceux des enfants, à travers une programmation qui met en valeur la production de livres de la région et permet à tous ses publics de vivre d’enrichissantes rencontres.

› Accédez à l'intégralité de l'article


Le premier congrès régional africain d’IBBY

19 novembre 2011

Par Liz Page

L’idée d’un congrès régional en Afrique est née durant le congrès d’IBBY1 à Saint-Jacques de Compostelle en septembre 2010. Les représentants des sections africaines d’IBBY2 souhaitaient se réunir pour partager leur réflexion et comparer leurs activités lors d’un congrès régional. Le professeur Thomas van der Walt releva le défi et proposa d’organiser, avec la collaboration de l’Unité de recherche en littérature pour la jeunesse de l’Université d’Afrique du Sud à Pretoria, une rencontre de trois jours dans la province de Limpopo.

› Accédez à l'intégralité de l'article