Vie des bibliothèques

Un prix pour dynamiser les bibliothèques du Cameroun

18 novembre 2016

Propos recueillis par Viviana Quiñones

L’association SEDD créé des bibliothèques mobiles, mène des actions de formation et, depuis 2015, organise le Concours national de la meilleure bibliothèque au Cameroun. Pourquoi ce concours ? Christophe Tatdja Tchuingue, coordonnateur de SEDD, répond et ce faisant, dresse l’état des lieux des bibliothèques pour la jeunesse dans ce pays.

› Accédez à l'intégralité de l'article


Le 2ème Sommet africain des bibliothèques publiques : innovation et développement

29 juillet 2016

Par Doreen Appiah

En 2012 se tenait pour la première fois un Sommet des bibliothèques publiques africaines, une rencontre exceptionnelle dont Takam Tikou a rendu compte. Ce premier sommet avait mis en évidence le besoin de politiques nationales en faveur d'un nouveau modèle de bibliothèque pour tous, véritable outil pour le développement. Depuis, une association panafricaine a vu le jour en 2013, l’AfLIA (Association Africaine des Bibliothèques et des Institutions d’Information) ainsi qu’un Réseau des bibliothèques publiques africaines. Ce Réseau échange activement par le biais d’un groupe Facebook de 700 membres : une possibilité précieuse de partage d’expériences et d’information, à saisir par les bibliothécaires des pays d’Afrique francophone – pour l’instant, les membres du groupe viennent surtout d’Afrique anglophone…

Quatre ans après le premier Sommet à Johannesbourg, la deuxième édition s’est tenue au Swaziland, autour du thème de l’innovation pour le développement. Compte-rendu de ce 2ème Sommet auquel, malheureusement, peu ou pas de bibliothécaires d’Afrique francophone ont participé.

› Accédez à l'intégralité de l'article


Qu’en est-il de la bibliothèque pour enfants de Lampedusa, deux ans après sa création ?

19 juillet 2016

Par Françoise Ballanger

Lampedusa, une île italienne tout au Sud de la Méditerranée, fait régulièrement la une de l’actualité : des migrants venus des côtes d’Afrique du Nord essaient de l’atteindre sur des embarcations de fortune dans le but de mettre le pied en Europe. Beaucoup meurent en chemin. Ceux qui arrivent à Lampedusa sont placés dans un centre  de premier accueil, avant d’être transférés ailleurs en Italie. Par ailleurs, mille enfants et adolescents italiens vivent tout au long de l’année sur cette île où il n’y a aucun établissement culturel. Deborah Soria, d’IBBY Italie, a eu une idée simple : y créer une petite bibliothèque pour tous les enfants et les jeunes, migrants ou habitants de l’île.

 Dans son article « Création d’une bibliothèque pour enfants sur l’île de Lampedusa : IBBY en action », publié dans Takam Tikou en mars 2014, elle a raconté la naissance de la bibliothèque des enfants de Lampedusa. Elle y a décrit les premières étapes de la mise en œuvre de ce projet, initié par IBBY Italie à partir d’une idée qui s’est très vite avérée moins « simple » que prévu.

Qu’en est-il deux ans plus tard ? Françoise Ballanger s’est rendue en mai 2016 à Lampedusa. Elle a visité la bibliothèque et a rencontré des adultes et des enfants impliqués dans l’aventure. Cela lui a permis de mesurer leur enthousiasme et le chemin parcouru, même si le projet a beaucoup évolué et se renouvelle sans cesse…

› Accédez à l'intégralité de l'article


Transmettre la culture et former les jeunes lecteurs à l'ère du numérique à la Bibliotheca Alexandrina

16 mars 2016

Par Ingi Abdel Kader, Sylvia Stavridi et Lobna Elzoghaby

Installée à proximité de l’emplacement de la célèbre bibliothèque fondée par Alexandre le Grand, surplombant la Méditerranée, la Bibliotheca Alexandrina se veut un centre de diffusion du savoir, une passerelle entre Orient et Occident, un lieu d’échanges culturels et de création. La valorisation du patrimoine culturel égyptien s’accompagne d’une ouverture au monde, la transmission des connaissances repose également sur l’utilisation des outils numériques de pointe. Ce centre culturel, qui comporte des musées, des salles de conférences, des fonds spécialisés, accueille également une bibliothèque publique destinée aux enfants. Comment cette bibliothèque se positionne-t-elle dans le contexte si particulier de cet établissement prestigieux ? Quelles sont ses priorités ? Comment définit-elle son champ d'action ?

› Accédez à l'intégralité de l'article


Faire lire les jeunes en Haïti

08 décembre 2015

Propos recueillis par Kidi Bebey

Il a été distingué en 2015 par l’ILA, International Literacy Association, comme étant l’un des 30 jeunes remarquables du monde pour leurs initiatives en faveur du livre et de la lecture. Jimmy Borgella, 28 ans, veut contribuer à l’épanouissement et à l’autonomisation des jeunes haïtiens, grâce à son programme d’action « À livres ouverts ».

› Accédez à l'intégralité de l'article


Le numérique dans les bibliothèques africaines pour la jeunesse : enquête

27 novembre 2015

Par Viviana Quiñones

En complément indispensable à notre dossier « Culture numérique : la bibliothèque enrichie », nous avons réalisé une enquête – par le biais d'un questionnaire à remplir en ligne -  pour mieux savoir où les bibliothèques des pays d’Afrique francophone en sont par rapport au numérique : les projets, les ressources, les animations…  - la même enquête a été réalisée auprès de bibliothèques du Monde arabe.

En voici les résultats détaillés, suivis de conclusions. Nous remercions chaleureusement les collègues qui ont pris le temps de répondre, très souvent sur leur temps personnel, nous le pensons, car un bon nombre d’entre eux ne disposent pas d’ordinateurs connectés à Internet sur leur lieu de travail. 

› Accédez à l'intégralité de l'article


Le numérique dans les bibliothèques du Monde arabe

02 novembre 2015

Par Hasmig Chahinian

En vue d’avoir un aperçu de la place du numérique dans les bibliothèques francophones du Monde arabe, nous avons eu recours à un questionnaire mis en ligne pour permettre à nos interlocuteurs d’y répondre via Internet. Ce questionnaire a également été relayé par le COBIAC1 dans ses réseaux. La même enquête a été réalisée en Afrique subsaharienne.

Nous remercions chaleureusement les bibliothécaires qui ont pris le temps de répondre à nos questions ! Voici l'analyse de leurs réponses.

› Accédez à l'intégralité de l'article


Le très prestigieux prix ALMA récompense la promotion de la lecture des jeunes en Afrique

02 juillet 2015

Par Viviana Quiñones et Carole Bloch

Pour la première fois depuis sa création en 2003 le prix ALMA a récompensé l’Afrique. Il a été attribué cette année à PRAESA, organisation sud-africaine basée au Cap. Voici une présentation de ses actions, exemplaires pour l’Afrique et pour le monde entier. Elle est suivie du discours remarquable que Carole Bloch a écrit pour la cérémonie de remise du prix à Stockholm le 2 juin 2015

› Accédez à l'intégralité de l'article


L’AfLIA, première association panafricaine de bibliothèques : un nouveau champ d’action pour les professionnels francophones

25 novembre 2014

Par Cécile Coulibaly

Si les associations nationales de bibliothécaires sont précieuses pour la profession, l’engagement au niveau du continent l’est aussi. Pour la première fois, les professionnels des bibliothèques de tous les pays africains peuvent travailler ensemble à ce niveau, grâce à la création de l’AfLIA, qui réunit tant les institutions que les associations de toute l’Afrique. AfLIA offre d’énormes possibilités… mais seulement si les professionnels s’engagent ! L’article de Cécile Coulibaly, membre du Conseil d’administration de l’AfLIA, présente en détail l’association, en attendant que son site soit traduit en français, et lance un appel aux professionnels francophones à adhérer à l’association, à se joindre aux comités professionnels et à participer au prochain congrès, à Accra.

› Accédez à l'intégralité de l'article


À la Salaborsa Ragazzi, on lit dans toutes les langues

16 juillet 2014

Par Antonella Saracino et Enrica Menarbin

Comment une bibliothèque publique peut-elle répondre aux besoins culturels des enfants issus de l'immigration ? Comment faire pour valoriser leur langue, leur culture d'origine, tout en les introduisant à l'environnement culturel de leur pays d'accueil ? Avec quels outils, quels livres travailler ? Quelles animations proposer ? Et comment faire pour atteindre ces enfants là où ils se trouvent, même si c'est parfois loin de la bibliothèque ?

Antonella Saracino et Enrica Menarbin proposent des animations en direction des publics d'enfants d'origines variées, animations qu'elles mènent à la médiathèque publique Salaborsa, à Bologne, en Italie. Une expérience positive, qui met en avant la richesse de la diversité culturelle, dans une approche d'échange et de découverte.

› Accédez à l'intégralité de l'article