Accueil

Takam Tikou

La revue du livre et de la lecture des enfants et des jeunes / Afrique - Monde Arabe - Caraïbe - Océan indien

Fleur de Bissap 1 et 2

Langue : français Auteur : Fanta Touré Lieu d'édition : Dakar Éditeur : BLD Année d'édition : 2013 Nombre de pages : 63 p. et 68 p. Illustration : N/A Format : 17 x 15 cm ISBN : 978-2-916859-31-6 et 978-2-916859-32-3 Âge de lecture : À partir de 10 ans Prix : 1500 CFA, 6 € chacun

Myrtille… Fleur de bissap …  Fruit et fleur. Myrtille, le prénom réel, celui donné par ses parents français à cette adolescente de 14 ans vivant dans le sud-ouest de la France, adoptée tout bébé au Sénégal. Fleur de bissap, un prénom imaginaire pour cette jeune fille qui part à Dakar à la recherche des traces de sa naissance et de sa mère biologique. La mort récente de sa mère adoptive a rendu impératif ce besoin d’éclairer son « identité complexe », comme elle le dit non sans humour. Dans un constant aller-retour avec sa vie « française », Myrtille raconte cette semaine intense et décisive dans la capitale sénégalaise en compagnie de sa marraine. Si elle n’élude rien des angoisses et découragements qui l’animent, elle est tendue dans sa quête par une volonté impérieuse qui n’exclut pas spontanéité, humour (humeur) et conscience de ses propres tiraillements. Sur ces pas, on s’attache à des personnages à la véritable épaisseur - la religieuse directrice de la pouponnière, l’assistant social, une jeune sénégalaise, la sage-femme qui a accouché sa mère… Tout sonne juste : son ressenti d’enfant adoptée, sa sensibilité d’ado déterminée, ses interrogations, les relations avec son père, les étonnements face à ce pays nouveau et ses coutumes autres. L’émotion est contenue mais palpable, qui ne cède pas au sentimentalisme mièvre, même quand Myrtille se confie secrètement en écrivant à sa mère décédée. Profondeur et finesse psychologique enrichissent une narration pleine de vivacité et progressant efficacement. Tout cela contribue à la réussite de ce roman très attachant – ne serait-ce que par la variété des thèmes abordés mine de rien – et bien sûr… touchant. Belle surprise derrière la couverture guère évocatrice et la présentation en deux tomes !

ML