Accueil

Takam Tikou

La revue du livre et de la lecture des enfants et des jeunes / Afrique - Monde Arabe - Caraïbe - Océan indien

Héroïnes africaines. Vol. 3

Ranavalona, Taitou, Ndete Yalla

Langue : français Auteur : Lucie Hubert Illustrateur : Zahava Koldijk Lieu d'édition : L'Haÿ-les-Roses Éditeur : Monde global éditions nouvelles Année d'édition : 2017 Collection : Héroïnes d'Afrique et d'ailleurs Nombre de pages : 57 p. Illustration : Couleur Format : 19 x 23 cm ISBN : 979-10-90854-23-9 Âge de lecture : À partir de 12 ans Prix : 15 €
Trois femmes portant des habits colorés. Fond vert.

Voici le troisième volume d'une série consacrée aux femmes puissantes en Afrique. Le volume 1 présentait Aline Sitoé Diatta, Anne Zingha et Lalla Fatma N'Soumer, le volume 2 Yaa Asantiwa, Sarraounia et Ndabaga. Ils ont été chroniqués dans Takam Tikou.

Lucie Hubert, d'origine française, est née au Gabon. À travers ces livres, elle cherche à battre en brèche l'idée reçue selon laquelle l'Afrique n'aurait pas d'histoire et à replacer des héroïnes parfois injustement passées sous silence dans le continuum historique du continent.

La reine malgache Ranavalona (1790-1861) fut l'épouse du roi Radama 1er, fasciné par la civilisation occidentale, qui coopéra avec les Anglais pour lutter contre les traditionalistes. Elle lui succède après son décès et cherche à faire machine arrière, guerroyant avec les Français et chassant les missionnaires. Cependant, elle se laisse convaincre par l'aventurier Jean Laborde de développer l'industrie à Madagascar. Les choses se gâtent, Jean Laborde doit partir, mais reviendra après le décès de la reine pour devenir consul de France à Madagascar. En raison de sa forte personnalité, la reine est un personnage parfois controversé, mais qui reste une référence dans l'imaginaire indépendantiste national.

Taitou (1851-1918) fut l'épouse du roi Ménélik II et reine d'Éthiopie. Elle est à l'origine de la fondation de la ville d'Addis-Abeba. Elle mène avec son époux la guerre contre les Italiens et ils remporteront la victoire en 1896 : l'Éthiopie ne sera jamais colonisée. Elle aide son époux à moderniser le pays, mais quand il décède, elle est écartée du pouvoir.

Ndete Yalla (1810-1860) fut la dernière reine du Waala, au nord-est du Sénégal. Le royaume est riche et prospère, grâce à l'agriculture et à l'élevage et éveille diverses convoitises. Les relations tendues entre agriculteurs wolofs et éleveurs nomades sont envenimées par l'arrivée des colons blancs. Ndete Yalla tentera de résister, mais sera vaincue par les troupes coloniales de Louis Faidherbe. Son fils poursuivra son combat. Ces trois destins exceptionnels sont présentés de façon claire et nuancée, et l'ouvrage est enrichi d'un glossaire, d'une bibliographie et d'une carte. Néanmoins, on peut regretter que les illustrations soient plus décoratives que documentaires.

CR