Accueil

Takam Tikou

La revue du livre et de la lecture des enfants et des jeunes / Afrique - Monde Arabe - Caraïbe - Océan indien

Le Bonnet du sorcier

Langue : français Auteur : Racine Senghor Illustrateur : Samba Ndar Cissé Lieu d'édition : Vanves (France) Éditeur : Edicef Année d'édition : 2011 Collection : Buzz Nombre de pages : 31 p Illustration : Noir et blanc Format : 18 x 13 cm ISBN : 978-2-7531-0583-6 Âge de lecture : À partir de 7 ans Prix : 2 €. Diffusion Hachette-Livre
couverture de : Le Bonnet du sorcier

Edicef, branche de Hachette-Livre publiant pour les pays africains, vient de lancer la collection « Buzz », une « collection africaine de romans jeunesse ». Douze titres sont prévus par an, dont des inédits et des rééditions de titres choisis dans les collections « Jeunesse » et « Afrique en poche », ainsi que dans la collection « Lire au présent » chez CEDA. Les dossiers pédagogiques et les illustrations ont disparu (sauf dans Le Bonnet du sorcier et Le Gandoul bleu de Racine Senghor). En revanche, des présentations d’auteurs – bienvenues – ont été ajoutées ; les couvertures ont été « relookées » ; des mots-clé (aventure, famille, solidarité, fraternité, adolescence) sont indiqués en quatrième de couverture ; et des âges de lecture, très variables selon les titres, sont donnés. Si ces ouvrages ne sont pas nécessairement présents dans les librairies en France, ils peuvent être commandés facilement par les libraires auprès de Hachette-Livre.
Le Bonnet du sorcier et Le Gandoul bleu de Racine Senghor sont deux courtes histoires sympathiques abondamment et agréablement illustrées, comme il en existe très peu en format « roman ». Elles se situent dans un pays qui rappelle le Sénégal, et met en scène le jeune Sitou, sa sœur Houlèye et leurs amis.
Dans Le Bonnet du sorcier, Sitou et Houlèye rendent visite à leur grand-père au village et assistent à la cérémonie où, après danses et chants, le sorcier prédit ce qui va se passer cette année-là. La première édition, toujours disponible (Hatier, 2004, 3,40 €) est préférable, car la couverture et le papier intérieur sont plus épais, et les illustrations, en trois couleurs, mieux mises en pages. Le Gandoul bleu est le récit d’un jour de vacances où, au bord de la mer, les enfants se cachent par peur du génie marin.

VQ