Accueil

Takam Tikou

La revue du livre et de la lecture des enfants et des jeunes / Afrique - Monde Arabe - Caraïbe - Océan indien

[Halo]

هالة

Langue : arabe Auteur : Moemen Helmy Illustrateur : Matze Döbele Lieu d'édition : Casablanca Éditeur : Yanbow al-Kitab Année d'édition : 2020 Nombre de pages : [24] p. Illustration : Couleur Format : 22 x 29 cm ISBN : 978-9920-771-10-8 Âge de lecture : À partir de 7 ans Prix : 13 €
Un passage sous un immeuble et des silhouettes de couleurs différentes.

Depuis qu’elle est toute petite, l’héroïne de cette histoire – dont nous ne saurons pas le nom – voit des halos de couleur autour des gens. Elle croit longtemps qu’il en est de même pour tout un chacun, jusqu'à ce qu’elle réalise que ce n’est pas le cas et qu’elle est « différente ».

Le halo de chaque personne est d’une couleur particulière, qui peut changer selon son humeur. En particulier, lorsque les gens sont en colère, leur halo se teinte de rouge. Lorsque deux amis jouent ensemble, leurs couleurs se mélangent.

Un jour, à côté de l’école, elle voit de loin un homme au halo gris cendre en train de parler à l’un de ses petits camarades. Puis il semble vouloir entraîner ce dernier, dont le halo devient tout rouge. Notre petite héroïne court prévenir la directrice, et la police arrête l’homme au halo gris et récupère le petit garçon. On remercie bien sûr chaleureusement la fillette.

Ce petit album est certes d’abord une mise en garde contre les adultes agresseurs d’enfants. Mais c’est aussi un encouragement aux enfants à faire confiance à leur ressenti, qu’ils perçoivent ou non le halo des personnes qui les entourent, et même si leur perception est différente de celle des autres.

Les illustrations sont réalisées (au crayon ou à la plume ?) dans des nuances de gris, seuls les halos étant colorés. Elles sont agréables sans être particulièrement remarquables. L’histoire est bien menée, le texte est simple et direct. Il est vocalisé.

Un bémol toutefois : le choix de la police de caractère, très esthétique mais aussi très difficile à lire, alors que ce livre s’adresse à un public qui ne maîtrise pas toujours parfaitement la lecture…

MW