Accueil

Takam Tikou

La revue du livre et de la lecture des enfants et des jeunes / Afrique - Monde Arabe - Caraïbe - Océan indien

[Le Lieu]

الـمـكـان

Langue : arabe Auteur : Emily Nasrallah,  responsable de la rédaction May Makarem Hamadé Illustrateur : conception Line Charafeddine,  production Nadine R.L. Touma et Sivine Ariss Lieu d'édition : Beyrouth Éditeur : Dar Onboz Année d'édition : 2018 Nombre de pages : 267 p. Illustration : Couleur Format : 17 x 24 cm (+ dictionnaire (7 x 10 cm), ill. coul, photogr. et photogr. coul., et carte) ISBN : 978-9953-465-55-5 Âge de lecture : À partir de 14 ans
Couverture grise, montagne en blanc au centre. Carte géographique et petit livre bleu dans étui jaune.

Préparez-vous à un choc esthétique, intellectuel, graphique… Cet ensemble – un livre, un petit dictionnaire, une carte géographique – crée un tout très cohérent, où la fiction se nourrit des éléments documentaires et vice versa. Emily Nasrallah (1931-2018), grande dame de lettres libanaise, nous raconte sa vie, celle des membres de sa grande famille, et à travers son récit nous découvrons la vie au village, l’exil économique des Libanais vers des pays lointains, les réussites et les échecs, les premiers pas de la romancière dans le monde de la littérature, l’influence décisive d’un de ses oncles sur son choix de carrière, son vécu de femme militante… Emily Nasrallah retrace sa vie et celle des siens avec sa plume belle et élégante, insérant dans son texte des dialogues et des expressions savoureuses en arabe dialectal libanais ; à travers ces récits de vie, c’est tout un pan de l’histoire du Liban et du monde qu’elle nous présente. Ce récit si prenant s’insère dans un écrin documentaire absolument remarquable. Le roman est abondamment illustré de photographies d’époque, d’un arbre généalogique linéaire, d’infographies reproduisant les différents lieux de vie des « héros ordinaires » de ce livre. Certains termes du texte sont dans une couleur différente, couleur qui renvoie à une catégorie du petit dictionnaire accompagnant l’ouvrage où on trouvera plus d’information sur le terme en question. Ce dictionnaire se présente d’ailleurs comme un enrichissement considérable du livre, riche en photographies, cartes, dessins… Et pour situer les lieux évoqués dans le livre, au Liban ou en exil dans le monde, une carte dépliable nous est proposée. À travers le raffinement des objets, l’attention portée à chaque détail, à l’harmonie des couleurs, aux textures, à l’organisation de l’information dans son ensemble, on sent l’admiration que les créateurs de ces objets portent à Emily Nasrallah. Ce travail est un hommage émouvant qui lui est rendu, alors qu’elle-même, à travers son récit, rend hommage à ses ancêtres, à sa famille, au Liban, et à la vie d’antan, au village ou ailleurs. Une superbe œuvre, réalisée par Dar Onboz en lien avec l’autrice et sa famille, que nous ne pouvons qu’applaudir. Un plaisir rare, à déguster tranquillement, en prenant son temps.

HC