Bibliographie du Monde Arabe

Ill. de Walid Taher extraite de Mes idées folles, de Ramona Bădescu, Le port a j

Voici une sélection riche en coups de cœur ! Des fêtes, de l’amour, de la jalousie, de l’humour, des aventures, la vie de famille, des pensées philosophiques, une louve, un phénix, des travaux manuels… Et des chats, beaucoup de chats ! Une prédominance des albums, en attendant notre édition de juillet où nous consacrerons une grande place aux romans pour adolescents, genre en pleine croissance dans le Monde arabe !

Partez à la découverte de ces titres choisis pour vous par notre Comité de lecture Monde arabe !

› Téléchargez la bibliographie du Monde Arabe au format PDF

› Accédez aux archives des bibliographies du Monde Arabe


Premières lectures

[La Machine à faire disparaître]

آلة الإختفاء

Par Antoun M. Chartouni

Zein et Zaki sont des amis inséparables que réunit la passion pour les inventions. D’ailleurs, Zaki est un formidable inventeur malgré son jeune âge. Il crée toutes sortes de machines, au grand bonheur de Zein. Mais, évidemment, ces inventions causent parfois beaucoup plus de problèmes qu’elles n’arrivent à en résoudre. C’est le cas de la machine à faire disparaître, qui ne va que faire apparaître des ennuis à nos deux apprentis.

› Accédez à la notice intégrale


Romans

[À la recherche de l’Aigle « Gannam »]

البحث عن الصقر غنام

Par Lina Hawyan al-Hassan

Sabah, un jeune adolescent de 14 ans, nous emmène dans le monde mystérieux et méconnu du désert. Ce jeune citadin aime beaucoup rendre visite à sa grand-mère et à son oncle qui vivent dans ce milieu qui le fascine. Il décrit ainsi fidèlement l’environnement, sa grand-mère qui fabrique elle-même son beurre, Gannam le formidable faucon de son oncle…

› Accédez à la notice intégrale


Romans

Coup de cœur

[Ajwan]

[Une histoire de science-fiction]

أجوان

قصة من الخيال العلمي

Par Noura Ahmad al-Noman

Ajwan, une jeune fille aux yeux d’un bleu étonnant, a quitté son peuple pacifiste, qui vit sous l’eau, pour habiter à la surface de sa planète avec son mari, issu d’un autre peuple. Une catastrophe anéantit cette planète et Ajwan se retrouve seule, réfugiée sur un vaisseau spatial, entourée d’êtres représentant une variété de races...

› Accédez à la notice intégrale


Romans

[Série The Ennemy]

سلسلة العـدو

Par Charlie Higson

Les amateurs de livres d’horreur vont être heureux : les trois premiers titres de la série « Ennemis » (qui en compte sept) de l’auteur, acteur et producteur britannique Charlie Higson ont été traduits en arabe. Dans un Londres apocalyptique, une épidémie étrange a atteint toutes les personnes âgées de plus de 14 ans : elles sont soit mortes, soit transformées en morts-vivants assoiffés de sang… Pour survivre, les enfants doivent s’organiser, forger des alliances, se trouver des abris, de la nourriture. Les événements s’enchaînent, sans laisser au lecteur le temps de reprendre son souffle. Âmes sensibles s’abstenir !

› Accédez à la notice intégrale


Romans

[Mandala]

مندالا

Par Hanane Tabaq

L’auteur débute l’histoire en nous expliquant le symbolisme religieux du Mandala, qui représente un monde parallèle dans l’univers, chez les Hindous et les Bouddhistes.

Malika, une jeune fille de 16 ans, n’a jamais tenu de journal intime, jusqu’au jour de son anniversaire, lorsque sa mère lui offre un beau carnet bleu et insiste, suivant en cela les conseils d’une vieille dame mystérieuse, sur l’importance de noter les événements de sa vie quotidienne.

› Accédez à la notice intégrale


Romans

Coup de cœur

[Moi, Malala]

[Comment une fille seule a pu défendre l’éducation et changer le monde]

أنا ملالا

كيف أمكن لبنت واحدة أن تدافع عن التعليم وتغير العالم

Par Malala Yousafzai, Patricia McCormick

Enfin une traduction en arabe du célèbre ouvrage biographique I am Malala de Malala Yousafzai ! Publié à l’origine en anglais, ce roman raconte le combat de cette jeune fille pakistanaise pour le droit à l’éducation des filles et les droits de l’homme, soutenue par son père qui est le fondateur de l’école pour filles qu’elle fréquente. Survivant, à 15 ans, à une tentative d’assassinat par les Talibans, elle suit une longue rééducation dans plusieurs hôpitaux..

› Accédez à la notice intégrale


Romans

Coup de cœur

[Le Mystère de l’œil du faucon]

لغز عين الصقر

Par Taghrid Aaref Al-Najjar

Un père prisonnier administratif dans une prison israélienne, un petit frère gravement malade, une mère, une sœur et une grand-mère sans revenus… Ziad n’a pas le choix, il doit quitter l’école, abandonner son rêve d’aller à l’université et travailler pour subvenir aux besoins de sa famille. En Cisjordanie, les emplois sont rares, surtout pour un jeune de 17 ans. Ziad vend donc du thé et des gâteaux aux Palestiniens qui font la queue pendant des heures au barrage de Qalandya séparant Ramallah de Jérusalem-Est. La vie est dure… Mais la grand-mère paternelle raconte sans cesse des épisodes de sa vie à Lifta avant l’évacuation du village en 1948...

› Accédez à la notice intégrale


Romans

Coup de cœur

[Le Seigneur des cauchemars]

سيد الكوابيس وخيمة الأحلام

Par Asma’ Abû Marahil

Mimo est un enfant des rues. Avec d’autres enfants, il travaille pour un homme cupide et méchant qui se fait appeler « Le Chef ». Son meilleur ami, Rassam (ou « le peintre ») et lui bénéficient d’un traitement de faveur, car ils ne sont pas obligés de voler. Mimo est cireur de chaussures et Rassam met à profit ses talents d’artiste pour gagner sa vie. Un jour, Le Chef vend Mimo au Seigneur des cauchemars, un homme étrange appelé ainsi parce que quiconque s’oppose à lui est voué à des cauchemars si terribles que la pauvre victime en perd le sommeil...

› Accédez à la notice intégrale


Livres d’images

Ninise et Mano

L’animal à carapace

Par Odile Jacques-André Coquin

Une véritable excursion au sein de la faune martiniquaise nous est proposée au travers des aventures de Ninise et Mano. La découverte de cette faune se fait de manière ludique, par un jeu de devinettes. Sur la route, Ninise et Mano se livreront à ces petits jeux de questions qui leur permettront de mieux connaître le coq puis le foufou (colibri), la vache, le z'habitant (crevette), le poisson volant et ce fameux animal à carapace. Àchaque animal sa petite anecdote !

› Accédez à la notice intégrale


Livres d’images

[Comment je suis devenu conteur]

كيف صرت حكواتياً

Par Nabiha Mehaydli

Jad est membre du club de dessin de l’école, mais voilà : aucun de ses dessins ne plaît à l’enseignante ! Elle ne voit qu’un point violet sur un fond couleur sable, alors que le garçon a voulu dessiner un éléphant, éloigné de son troupeau, seul, perdu dans l’immensité du désert… Des points noirs sur une feuille peinte en rouge ? Il s’agit, bien entendu, d’une coccinelle, perchée sur les pétales d’une rose rouge, en train de reposer ses petites ailes…

› Accédez à la notice intégrale


Livres d’images

[L’Équipe de Noura]

فريق نورا

Par Fatima Sharafeddine

Noura habite dans la Rue Longue d’un petit village perché sur la montagne. C’est une gamine dégourdie, passablement casse-cou ; elle s’amuse bien avec sa petite bande. Voilà qu’un jour elle rencontre les membres de l’équipe de foot de la Rue Large, et comme elle adore le foot, elle leur demande de jouer avec eux. On lui répond : « On est une équipe de garçons, on ne joue pas avec les filles ! »...

› Accédez à la notice intégrale


Livres d’images

[Il pleut de la nourriture]

السماء تمطر طعاماً

Par Taghrid Al-Najjar

Farès veut un animal de compagnie. Un jour, sa maman lui offre un bébé tortue qu’il nomme Zohlof. Il passe des moments très agréables en jouant avec sa petite tortue qu’il sort de temps en temps de son bocal, jusqu’au jour où elle se perd dans le jardin de la maison..

› Accédez à la notice intégrale


Livres d’images

[Kaak, kaak]

كعك... كعك

Par Nabiha Mehaydli

Nous retrouvons Marmar, petite fille espiègle, qui fait souvent des bêtises dans les albums dont elle est l’héroïne. Aujourd'hui, elle accompagne pour la première fois sa mère au souk. Elles s'arrêtent chez le marchand d'épices, puis chez le marchand d'éponges végétales. À chaque halte, Marmar disparaît, suscitant au moins quelques instants – l'inquiétude de sa mère...

› Accédez à la notice intégrale


Livres d’images

[Maman est vieille]

ماما كبيرة

Par Afra Mohammad Nadir Hatahit

Parce que sa mère a les cheveux gris, les copines de Rania la prennent pour sa grand-mère. Rania en est profondément mortifiée. Elle n’arrive pas à dormir, et quand sa mère lui demande ce qui se passe, elle fond en larmes et lui lance au visage : « Pourquoi es-tu si vieille ? Mes amies te prennent pour ma grand-mère ! » Mais la maman ne s’offusque ni ne se démonte. Elle serre Rania dans ses bras et lui demande : « Est-ce que je te serrerais dans mes bras d’une manière différente si j’étais plus jeune ? Est-ce que nos promenades seraient différentes ? Est-ce que je t’aimerais différemment ? » Rania convient que non et, apaisée, retourne se coucher...

› Accédez à la notice intégrale


Livres d’images

[Le Ramadan aux Émirats]

رمضان في الإمارات

Par Fatima Sharafeddine

Chaque double page évoque un élément différent du mois de Ramadan : les festivités de « Haq al-Layla » (« la fête des sucreries ») au cours de laquelle les enfants vont de maison en maison pour recevoir des bonbons ; l’observation de la lune pour déterminer le début du Ramadan ; « mîr Ramadan », les cadeaux offerts au début du mois par les nantis aux plus pauvres ; le « moussaher », le joueur de tambour qui réveille les gens pour qu’ils puissent manger avant le lever du soleil ; ce qu’il se passe après le dernier repas pris avant le lever du soleil, le « suhûr » ;  le jeûne et l’« iftâr », le repas qui le rompt ; les plats traditionnels du mois de Ramadan ; les soirées du mois de Ramadan ; « al-majalis », les réunions du mois de Ramadan, réservées aux adultes ; la nuit du destin, « Laylat al-qadar », la nuit la plus sacrée de l’année ; la fin du Ramadan et ses festivités.

› Accédez à la notice intégrale