Bibliographie du Monde Arabe

Ill. de Walid Taher extraite de [Abou Karkoubeh, Monsieur Bazar] أبو كركوبة, Nab

Voici une sélection riche en coups de cœur ! De belles réalisations originales et très inventives, mettant en scène la langue arabe, nous sont proposées par Dar Onboz, au Liban. Le port a jauni, à Marseille, enrichit sa proposition de livres bilingues arabe-français par de nouveaux titres, dont certains invitent à un jeu de manipulation de l’ouvrage. Des thématiques variées, parfois légères et pleines d’humour, parfois complexes et dures, une grande variété de publications et une diversité des genres sont représentées dans ce choix fait par notre Comité de lecture Monde arabe. Une sélection qui illustre la richesse et la vitalité d’une production en plein essor !

Bonnes lectures !

› Téléchargez la bibliographie du Monde Arabe au format PDF

› Accédez aux archives des bibliographies du Monde Arabe


Livres d’images

[Mon calendrier à moi]

روزنامتي المميزة

Par Randa Kourani

Randa est à l’âge où l’on apprend les chiffres. Elle s’amuse en comptant tout sur son chemin : les escargots, les nuages, les antennes paraboliques, les pigeons… tout ce qu’elle peut compter. Elle adore compter les jours, très nombreux sur le calendrier de la salle de classe.

› Accédez à la notice intégrale


Livres d’images

[Un héros d’un genre différent]

بطل من نوع آخر

Par Fatima Sharafeddine

Quand ses amis jouent au foot, Sari lit ; on l’appelle alors « le héros de la lecture ». Il est « le héros de l’heure exacte » quand il chronomètre les sprints, « le héros des châteaux de sable », bâtis quand les autres nagent… Sari est prêt à renoncer à tous ses titres de « héros » juste pour pouvoir courir, nager, et sauter sur le lit comme tout le monde… Car Sari a un cœur malade, il ne peut donc pas faire d’effort physique.

› Accédez à la notice intégrale


Livres d’images

Coup de cœur

[Une goutte plus une goutte]

نقطة ورا نقطة

Par Nadine R.L. Touma

Dar Onboz avait publié, en 2009, نقطه ورا نقطه... بيعملوا بحر [Une goutte plus une goutte… font la mer], un texte de Nadine Touma illustré par Hiba Farran. « Il était une fois, il y a très très très longtemps, une goutte de lumière petite, toute petite (…)». Cette goutte de lumière était devenue soleil, le soleil avait créé la lune, la lune avait créé l’étoile… Une vision très poétique de la création de l’univers, en arabe dialectal libanais, entièrement vocalisé, qui jouait sur les mots et les sonorités. Elle nous conduisait jusqu’à la chambre d’une petite fille, dans un monde encombré de bruits et de gens, qui découvrait en elle une goutte de lumière…

› Accédez à la notice intégrale


Livres d’images

Zag et Babou

Par Eva M. Dietrich

Ce livre est la réédition en format cartonné de l’album Le Gros câlin arc-en-ciel, paru en 2010 dans un format plus grand avec une couverture brochée. C’est l’histoire de l’amitié entre deux petits singes rigolos, Zag et Babou. Le jour où Babou doit s’absenter pour jouer avec son groupe de musique, Zag se sent triste et abandonné. Alors Babou lui offre son beau pull arc-en-ciel. Ainsi, lorsque Zag se sentira seul, il pourra enfiler le pull et sentir l’odeur de son ami ; il aura ainsi l’impression que celui-ci est à côté de lui. Une belle histoire, très bien servie par des illustrations tendres, drôles et très originales, mêlant collage et pastels.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

[La Citrouille qui roule]

اليقطينة المتدحرجة

Par Nabiha Mhaydli

Une vieille femme veut rendre visite à sa fille, mais elle doit traverser une forêt peuplée d’animaux sauvages affamés. Comment faire pour éviter de leur servir de repas ? À chaque animal qu’elle rencontre, la vieille dame promet la même chose : après quelques jours passés chez sa fille, elle deviendra grosse et grasse et sera plus digne d’être mangée ; l’animal n’a qu’à l’attendre… Et c’est cachée dans une grosse citrouille qu’elle le croisera au retour, affirmant que non, elle n’a jamais vu de vieille dame dodue ! Et si l’animal pouvait juste donner un petit coup à la citrouille, pour l’aider à rouler ?

› Accédez à la notice intégrale


Contes

[Des histoires d’Irlande pour les enfants]

قصص للأطفال من أيرلندا

Par Eithne O’Connell et Máire Uí Dhufaigh

  • Premier tome : « Saghiyour et Dahbour et autres histoires » صغيّور ودحبور وقصص أخرى "الكتاب الأول Un recueil d’histoires pour enfants des Iles Aran appelées « Guth Na Mara » ou le son de la mer مجموعة من القصص للأطفال من جزر آران تسمى (جوث نا مارا) صوت البحر
  • Deuxième tome : « Des histoires du patrimoine » قصص من التراث "الكتاب الثاني

› Accédez à la notice intégrale


Contes

[Histoires comme ça]

قصص من هنا وهناك

Par Rudyard Kipling, adapt. Nathalie Perrony

On aurait pu se réjouir de voir une édition en arabe, chez Kalimat (Émirats arabes unis), du célèbre Just So Stories for Little Children ou Histoires comme ça de Rudyard Kipling, ce classique délectable publié en 1902 réunissant 12 contes étiologiques. On aurait eu tout lieu de se réjouir… si l’ouvrage proposé en arabe avait été à la hauteur du texte original.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

[Histoires de derviches]

حكايات الدراويش

Par Muhannad al-Aqous

Trente contes courts mettent en scène un derviche (darwîch) ou homme sage dans une intrigue qui aboutit à chaque fois à une situation inattendue. Ce modeste recueil de contes philosophiques nous invite avant tout à la méditation. Il est destiné aux plus jeunes, mais les adultes l’apprécieront tout autant. La lecture est agréable, grâce au texte aéré et aux illustrations, toujours placées sur la page de gauche, qui évoquent les peintures sur verre très populaires au Moyen-Orient ou les personnages du théâtre de marionnettes arabes.

› Accédez à la notice intégrale


Poésie

L’Enfant bleu

الطفل الأزرق

Par Vincent Calvet

C’est un enfant, les fesses pleines de sable, qui joue au bord de l’eau. Il jette des cailloux sur les mouettes mais elles s’envolent en se moquant de lui. Une petite fille s’approche. Il lui tire la langue. Elle lui offre une fleur, il la piétine. Elle pleure. A-t-il des remords ? Il la tient par la main et lui fait des bisous.

› Accédez à la notice intégrale


Poésie

Les Herbes folles

الأعشاب المبعثرة

Par Angélique Villeneuve

Fidèle à sa ligne éditoriale, Le port a jauni nous propose un livre-objet qui révolutionne l’édition bilingue. Il est manipulable dans les deux sens de la lecture, étant parfaitement adaptable à la langue de son lecteur. En effet, le poème, une ode à la nature subtilement écrite par Angélique Villeneuve, peut se lire dans les deux sens de la lecture, en français comme en arabe, et le lecteur se prête au jeu de la manipulation de cet ouvrage. D’ailleurs, l’illustration d’Eugénie Rambaud sert littéralement de fil de lecture, puisqu’il s’agit d’un fil de coton brodé sur du papier, puis embelli par des feuilles dessinées autour. Dans les deux sens, le feuillage du fil devient de plus en plus imposant, puis disparaît, pour réapparaître ensuite.

› Accédez à la notice intégrale


Poésie

[Qui suis-je ?]

من أنا؟

Par Soha Abou Chakra

Voici un livre original, qui détonne dans le paysage éditorial arabe pour la jeunesse ! Dans chacune des quatorze devinettes proposées dans l’album, quelqu’un ou quelque chose se décrit à la première personne sous forme d’un poème en trois strophes rimées et rythmées, partiellement vocalisées. Il s’agit de deviner de qui il s’agit… L’illustration, vive et très colorée, est amusante ; elle contient des indices pour aider à trouver la réponse à la devinette, ou propose un jeu ou un travail manuel à réaliser, toujours en lien avec le thème du poème. Les devinettes sont intéressantes, dans la mesure où elles suscitent la réflexion du lecteur sans être trop difficiles. Impossible d’opter pour la solution de facilité en cherchant les réponses : le livre ne les propose pas ! Le texte en quatrième de couverture le dit clairement avec humour : ce livre ne s’adresse qu’aux intelligents ! Alors, prêts à relever le défi ?

› Accédez à la notice intégrale


Poésie

Coup de cœur

Roubaiyat de la mer

رباعيات البحر

Par Sayed Hegab

Onze quatrains du poète égyptien Sayed Hegab sont proposés dans cet album bilingue qui est aussi un livre d'artiste. Dès la couverture et les premières pages s'offre au lecteur un monde onirique qui se déploie ensuite en panorama à déplier, masqué en grande partie par un jeu de pliage. Les couleurs sourdes et douces qu'utilise l'illustrateur Walid Taher – jaune, ocre, bleu, gris – sont les couleurs du ciel, du sable, de la mer. Ses dessins au crayon de couleur et au crayon-cire restituent un univers à la limite de la terre et de l'eau, reflétant l'esprit des poèmes de Sayed Hegab ici présentés, dont la mer est le thème commun – la mer pouvant être la métaphore de la vie.

› Accédez à la notice intégrale


Premières lectures

Coup de cœur

Le Catcheur mystérieux

Par Hélène Gloria

Un combat de catch est organisé dans la ville de Basile et Messaoud ! Qui osera défier le champion Ali Gattor? Qui est donc le catcheur masqué Rhino Feross ? Est-ce le boucher ? Le facteur ? La surprise lors du combat sera de taille…

› Accédez à la notice intégrale


Premières lectures

[Le Secret de la panthère mouchetée]

سر الفهد المرقط

Par Taghreed al-Najjar

Adel et Amjad sont deux garçons liés par une belle amitié malgré leurs différences de caractère. Leur complicité est telle qu’ils font tout ensemble, le meilleur et… le pire ! Un jour, contre la volonté de leurs parents, ils s’inscrivent sur un site de rencontres destiné aux adultes. Amjad se lasse rapidement, mais Adel s’y connecte chaque jour après avoir fait la rencontre d’un étudiant, « la panthère mouchetée ». Leurs conversations tournent surtout autour de la famille d’Adel et de la bijouterie de son père, jusqu’au jour où cette même bijouterie est cambriolée durant l’absence du père. C’est ainsi qu’Adel prend conscience de la supercherie de la Panthère mouchetée, et décide de lui tendre un piège avec Amjad, afin que le voleur soit arrêté par la police et qu’il rende les bijoux.

› Accédez à la notice intégrale


Romans

Coup de cœur

[À qui appartient cette poupée ?]

لمن هذه الدمية؟

Par Taghreed al-Najjar

Imaginez une poupée perdue en 1948 et retrouvée en 2002 ! Aussi magique que cette histoire puisse paraître, elle reflète une dure réalité : celle d’une guerre toujours d’actualité, d’une colonisation qui perdure, de familles entières dépossédées de leurs biens et d’une terre vidée de ceux qui la peuplaient. C’est aussi l’histoire de Layla, une Palestinienne devenue professeure d’Université à Chicago. À travers ses cours et ses conférences, elle tente de montrer la richesse de la culture et du patrimoine palestiniens. C’est également à sa petite fille Arwa que Layla tente de transmettre cet héritage culturel, malgré la résistance de cette dernière à cette culture qu’elle ne considère pas sienne, puisqu’elle est née et a grandi aux États-Unis.

› Accédez à la notice intégrale