Accueil

Takam Tikou

La revue du livre et de la lecture des enfants et des jeunes / Afrique - Monde Arabe - Caraïbe - Océan indien


Livres d’images

[Mes animaux s’habillent pour la fête]

حيواناتي في العيد

Par Taha Fleifel

C’est le matin, le coq chante et annonce une belle journée de fête. Tous les animaux de la ferme se mettent sur leur trente et un pour festoyer ensemble : chemise et pantalon pour notre cheval, tunique rose et jean pour la vache, bonnet de laine pour notre mouton, robe à poches pour la poule, foulard en soie pour la chèvre et bonnet à pompon pour le canard.

› Accédez à la notice intégrale


Livres d’images

[Ne me suis pas, s'il te plait!]

! لا تلحق بي أرجوك

Par Antoine al-Chartouni

Le héros de l'histoire est un garçon au caractère bien trempé et peu sociable : dès la première page, il interpelle le lecteur et lui ordonne de fermer le livre, d'en choisir un autre, de ne surtout pas tourner la page. Tout au long du livre il dit au lecteur sur tous les tons : « Cesse de me suivre ! ».  Si son « Je vais le dire à ma grand-mère ! » sonne vrai, certains des arguments qu'il emploie, ou certaines des promesses qu'il fait pour persuader le lecteur de cesser de le suivre, comme « je ne mettrai plus les doigts dans mon nez », « je ne mangerai plus de terre », avec leur connotation « éducative », peuvent paraître un peu en décalage avec le caractère de l'enfant.

› Accédez à la notice intégrale


Livres d’images

[Les Nouveaux écouteurs de Fadi]

فادي وسمّاعاته الجديدة

Par Ala S. N. Hasamo

Fier de sa réussite, Fadi s’empresse de montrer ses résultats scolaires à son père. Il est impatient de recevoir le cadeau promis : des écouteurs flambants neufs ! Ils ne quitteront plus ses oreilles, de sorte que l’enfant petit à petit se coupe du monde qui l’entoure. Ses parents décident de lui donner une bonne leçon. Ils lui proposent de les accompagner au parc pour le grand pique-nique du vendredi où toutes les familles et les enfants se retrouvent pour jouer, manger, s’amuser ensemble.

› Accédez à la notice intégrale


Livres d’images

[Le Photographe de la forêt]

مصور الغابة

Par Effat Barakat

Le petit singe Roro a trouvé une boîte en métal. Qu’est-ce que ça peut bien être ? Son amie la girafe Rafa lui explique qu’il s’agit d’un appareil photo. Roro apprend à s’en servir, et rêve bientôt de devenir le photographe de la forêt : il photographie tout ce qui lui tombe sous les yeux ! Bientôt, on organise même une exposition de ses œuvres. Mais les habitants de la forêt sont bien étonnés de se découvrir sous un jour pas toujours très favorable : dégradation de lieux publics, ordures abandonnées, etc. Ils mènent une grande campagne de nettoyage et de rénovation, et la deuxième exposition de l’artiste leur renvoie une image plus positive.

› Accédez à la notice intégrale


Livres d’images

Coup de cœur

[Les Sons de l’alphabet]

أصوات الأبجدية

Par Nadine R.L. Touma

Ce livre est à la fois ingénieux et poétique. Reprenant les magnifiques caractères arabes créés dans l’ouvrage Ma balle طابتي, constitués entièrement à partir de formes géométriques simples (cercle, demi-cercle, carré, rectangle…), ce livre s’inscrit dans une démarche que l’autrice et directrice des éditions Onboz, Nadine Touma, décrit ainsi : « Ce projet a commencé par un questionnement : serait-il possible d’élaborer un projet global et complet autour de la langue arabe dans lequel la pensée, le contenu, la forme, la ligne et la graphie s’inscriraient tous dans le mouvement artistique du Bauhaus ? »

› Accédez à la notice intégrale


Livres d’images

[Un livre différent et très ordinaire]

كتاب مختلف وعادي جدا

Par Dar Shagara

À quoi ressemblerait un livre sans illustrations, sans informations, sans histoire ? Un livre sans couleurs, et même sans aucun dessin ? Sans texte non plus : un livre qui ne raconterait aucune histoire, ne parlerait ni de science, ni d’art… Qui n’exposerait aucune idée, ne parlerait d’aucun sentiment, ne citerait aucun animal, aucune plante ?  Un livre qui ne serait imprimé ni sur du papier, ni avec de l’encre ?

› Accédez à la notice intégrale


Livres d’images

[Un pélican et trois écureuils]

بجعة و ثلاثة سناجب

Par Shaikha Al Zeyara

Trois amis écureuils tiennent ensemble une boulangerie-pâtisserie au cœur de la forêt. Il y a le boulanger, le comptable, et celui dont le travail est d’accueillir les clients avec ses pitreries et son beau sourire qui met tout le monde de bonne humeur ! Toute la forêt l’adore, bien qu’il ait un physique différent de celui des autres écureuils : l’illustration suggère une forme de handicap mental léger ou une grande laideur. Grâce à l’enthousiasme, l’efficacité et la bonne entente des trois écureuils, la boulangerie marche très bien. Et surtout, ils travaillent dans le plaisir et la joie.

› Accédez à la notice intégrale


Livres d’images

[Une girafe qui vole ?!]

زرافة تطير ؟!

Par Samra Alcane

La girafe se pose des questions : pourquoi ne peut-elle pas voler au-dessus des nuages ? Elle n’a pas de plumes noires comme le corbeau, ou de grands yeux comme le hibou, ou encore un bec crochu comme la mouette ou des ailes comme le pigeon… Elle est longue et mince, elle a une belle robe tachetée avec des rayures, quatre longues pattes et une queue touffue, mais voilà, elle ne peut pas voler ! Notre girafe tient à son rêve, elle veut absolument voler ! Et si elle parvenait à réaliser son souhait à sa manière ?

› Accédez à la notice intégrale


Livres d’images

[La Vague qui a vu la mer]

الموجة التي رأت البحر

Par Nabiha Mhaydli

Une vaguelette, née au milieu de la mer, voudrait vivre autre chose que ce balancement perpétuel, entourée des siens, à aller toujours dans la même direction. Et si elle allait à contre-courant, seule, si elle arrêtait de se balancer au même rythme que les autres ? Le temps passe dans un calme apparent… Et voilà que le vent se lève, qu’un courant se forme, que notre vague est portée, toujours plus haut, qu’elle se dresse dans toute sa splendeur, contemple son reflet dans la mer, et fonce, en riant aux éclats, vers la plage...

› Accédez à la notice intégrale


Poésie

Coup de cœur

Bus 83

الباص ٨٣

Par Ramona Bădescu

Si Marseille pouvait être symbolisée par un bus, alors ce serait le bus 83, le seul qui longe la mer tout au long de la corniche ! Et c’est à bord de ce bus que Ramona Bădescu et Benoit Guillaume ont sillonné le front de mer à de multiples reprises. Ils décrivent les humeurs qui y règnent, chacun à sa manière : Ramona Bădescu par la poésie, Benoît Guillaume par des illustrations aux feutres de couleur. Avec eux, on monte à bord, on chemine jusqu’à la plage, on observe le paysage, les gens à l’extérieur, les habitués qui se retrouvent, les belles demeures, les plongeons des plagistes...

› Accédez à la notice intégrale