Bibliographie de l'Afrique

Ill de Muriel Diallo, Phi l'éléphant sert à rien, Didier et Jessica Reuss-Nliba,

Qu’ils soient publiés en Afrique ou en France, cet automne apporte un choix d’ouvrages qui donnent bonne place aux albums, bandes dessinées et documentaires.

Tant dans le texte que dans l’illustration, légèreté et humour caractérisent résolument certains – livres d’images ou bandes dessinées - (Bébé va au marché) en misant avec gaieté sur les ressorts de l’énumération, du clin d’œil, de l’astuce. Découvrir qu’à l’instar de quantité d’animaux de la brousse on est bien plus utile qu’on ne le suppose, c’est pour Phi l’éléphant (Phi l’éléphant sert à rien), lui qui ne trouvait pas bien sa place, un grand réconfort.

D’autres ouvrages cherchent à aiguiser le regard que le jeune lecteur peut porter sur le vaste monde, ou tout au moins sur des pays sur lesquels il se pourrait bien qu’il y ait beaucoup d’idées toutes faites. Et ça marche dans les deux sens comme dans la BD Akissi. Mission pas possible. Et avec une bonne dose d’humour, ce qui ne gâche rien.

Des romans positifs, ayant pour cadre la RDC et le Cameroun, mettent en scène des jeunes qui choisissent de faire quelque chose de leur vie même si au départ rien ne laissait présager des choix forts : Chanter, pour la jeune Prodige (Le défi de Prodige), s’amender et vivre honnêtement de leur métier pour Victor et Pol (L’Ange gardien : loin du monde comme il est).

Un mythe fondateur transmis de génération en génération éclaire un pan de l’histoire contemporaine d’un pays, le Cameroun (Le Serpent magique) : texte et illustration abondante le mettent à la portée des plus jeunes comme des plus grands.

Ouvrir les yeux, oui. Rémi Courgeon (Tiens-toi droite) y engage avec une apparente légèreté doublée d’un propos féministe et grave en se penchant sur ces scènes récurrentes : le quotidien des femmes d’Afrique qui « portent » d’un bout de la vie à l’autre. Ouvrir les yeux avec beaucoup de gravité lorsque sont révélés ces drames indicibles que vivent les migrants. De la terre à la pluie y invite dans un ouvrage très fort reposant sur une création graphique quasi animée. Ouvrir les yeux encore, c’est aussi le propos de la BD Morts pour la France : Thiaroye 1944, explorant les pages noires d’une histoire coloniale qui reste à éclairer.

Quant à la presse magazine (Planète J’aime lire et Planète Okapi), avec son actualité sur le monde au présent, son côté divertissant autant qu’informatif, on sait toute l’importance durable qu’elle peut avoir auprès des jeunes en les reliant de la manière la plus vivante et en élargissant l’horizon.

Bonnes lectures !

› Téléchargez la bibliographie de l'Afrique au format PDF

› Accédez aux archives des bibliographies de l'Afrique


Documentaires

Gouvernement d’enfants

Cahier d’animation de l’élève

Par Jean Georges Meke Nguele, Ignace Vincent Mbala, Joël Ebouémé Bognomo

Ce petit manuel vise à impliquer davantage les enfants dans leur vie citoyenne. « C’est quoi, un forum ? », « Pourquoi enregistrer les naissances ? », « C’est quoi, le vote ? »… Les réponses à ces questions abordent de façon claire et concise les notions de citoyen, de démocratie ou de bien commun.

› Accédez à la notice intégrale


Bandes dessinées

Ago Feuilleton N° 4 et 5

Par Fabrice Alawoé, Fabrice

Ce magazine noir et blanc au tout petit format carré s’adresse aux adolescents, garçons et filles. Bandes dessinées (moyennement lisibles dans ce format) et textes courts, complets ou en feuilleton, traitent de leurs préoccupations : les relations entre garçons et filles (la séduction, le sexe, l’amour…), la mode (la participation des lecteurs est sollicitée pour cette rubrique), la santé, les études… Des jeux, des blagues et un courrier des lecteurs complètent chaque numéro.

› Accédez à la notice intégrale


Documentaires

La Fête de l’arachide

Par François Kammo Melachi, Katia Castanie

Un album documentaire pour faire découvrir la culture de l’arachide et son rôle dans la vie et l’économie du Cameroun. L’information est donnée à travers une petite histoire mettant en scène un garçon venu au village voir ses grands-parents pour les vacances. Par le jeu des questions de l’enfant et des réponses du grand-père, on fait le tour du sujet.

› Accédez à la notice intégrale


Documentaires

Coup de cœur

Femme noire, je te salue…

Par Serge Diantantu, sous la dir. de René Vauléon

Hommage aux femmes noires qui ont marqué l’histoire, ce grand album « qui est un musée » offre une galerie de trente-deux portraits. Depuis Nzinga, au XVIe siècle, jusqu’à Condoleeza Rice, en passant par Kimpa Vita, la Vénus Hottentote, Rosa Parks ou encore Christiane Tubira, des femmes d’Afrique et des Amériques, plus ou moins connues, sont présentées chacune par un texte biographique et un ou deux portraits dessinés, vivants, expressifs, aux couleurs lumineuses (voir l’entretien avec Serge Diantantu, auteur de plusieurs bandes dessinées historiques).

› Accédez à la notice intégrale


Documentaires

L’Album illustré et la BD faciles

Par Edmond VII Mballa Elanga, Joël Eboueme Bognomo

Ce petit manuel traite d’une manière pratique de la création de deux types d’ouvrage illustrés : l’album et la bande dessinée. Il s’adresse à tout artiste en herbe (enfant compris mais avec la médiation nécessaire de l’adulte), amateur, désirant se lancer dans la création de ce type d’ouvrage. Les auteurs (engagés depuis longtemps dans la création de livres pour enfants au Cameroun, notamment dans le cadre des éditions Akoma Mba), ainsi que les illustrateurs, sont des spécialistes de l’écrit et de l’image. Les informations livrées sont précises, techniques, mais suivent un cheminement qui les rend complètement abordables par l’adulte.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Su et Njaamgodo

Contes ngambayes du Tchad

Par Dingamtoudji Maikoubou

L’auteur ouvre ces dix-sept contes – courts pour la plupart (2-3 pages) – par une intéressante introduction sur les contes et les fables en général, leur différenciation, leur rôle dans l’éducation traditionnelle (position distincte de celle qu’en propose Léopold Sédar Senghor dans sa préface aux Nouveaux contes d’Amadou Koumba de Birago Diop) et par une présentation éclairante du peuple ngambaye (ainsi dénommé par l’administration coloniale) du sud-ouest du Tchad.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Coup de cœur

Le Serpent magique

Par Olivier Timma

Cet album reprend l’un des mythes fondateurs des Beti : leur traversée, au XVIIe siècle, de la Sanaga, un grand fleuve du Cameroun, pour fuir les Tikar, chasseurs « en quête de pâturages pour leurs bétails » et les Vouté « qui profitent de cette situation pour régler un ancien contentieux ». Une « mise au point » en début d’ouvrage indique l’orientation prise par l’auteur qui choisit d’axer son récit sur trois personnages : l’« homme-serpent », patron de la nature, le « Sauveur des hommes », chef guerrier, et le « Maître du verbe », coordonnateur des opérations.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Samba et le génie du fleuve

Conte du Sénégal

Par Abdoulaye Seck, adapt. Marie-Claude Kissel

Cet épisode nous est conté comme la dernière aventure de Samba – le plus beau, le plus vaillant d’entre les pêcheurs du fleuve Sénégal, le plus envié aussi… Mais ne pas avoir de descendance serait une honte. Or, sa mère voit dans un mariage les signes d’un grand malheur… Samba passe outre. Koumba, sa future épouse, le jauge et le provoque : elle lui demande de goûter à la chair de Maïmaïdo le crocodile. Samba le tue de son harpon, mais pour avoir croisé le feu de son regard, il rejoint pour toujours le monstre dans les ondes.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Plus sage que le roi…

et autres contes illustrés

Par Béatrice Laure Mebou

Un petit recueil de douze contes, issus de la tradition de l’ouest du Cameroun, que la jeune auteure n’écoutait que d’une oreille, nous dit-on, mais qu’elle a retravaillés et enrichis par son imagination et son expérience. Et si, comme dans les contes, on peut tirer une morale de ces récits, elle reste implicite et légère.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Coup de cœur

Mille Ans de Contes

Afrique

Par Souleymane Mbodj

Après quatre volumes de contes et un de comptines, parus chez Milan Jeunesse et Oskar jeunesse, tous traitant de l’Afrique et tous contés sur les CD qui accompagnent chaque ouvrage, Souleymane Mbodj nous offre un florilège de contes de l’Afrique de l’Ouest dans la collection déjà bien fournie « Mille ans de contes » chez Milan. Outre l’intérêt de découvrir des contes variés dans une langue particulièrement soignée, cet ouvrage se révèle d’une grande richesse, tant par le plaisir qu’il procure que par l’enseignement qu’il véhicule et son organisation.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Maya et Taya

Par Ismaïla Samba Traoré

Maya est un beau bébé, mais son père s’apercevant de son handicap (atrophie des membres), décide de l’abandonner dans la forêt, car « voyez-vous, cela existe (…) des gens qui ont peur des malades ».

Recueillie et élevée par une lionne, Maya grandit dans la savane, puis se retrouve seule à la mort de sa mère adoptive. Devenue une jeune fille au ravissant visage, elle rencontre Taya, un étranger avec lequel elle se lie d’amitié. Sa vie devient plus douce jusqu’à ce que le jeune homme brise le pacte qui les lie : Maya se métamorphose alors en oiseau et disparaît…

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Hawaya et l’hyène

conte bilala du Tchad

حواية والضبع

Par Abdelaziz Baraka Sakin

En quelques lignes posées face à une illustration où les images s’imposent à grands traits de couleur et avec une certaine malice, ce petit conte bilingue arabe-français se plaît à mettre en valeur la sagacité de la petite Hawaya, sauvée d’une mort certaine parce qu’elle allie le courage (apanage des garçons !) et la ruse (apanage des filles !). Elle ne doit ces grandes qualités qu’au fait qu’elle est fille unique… et donc élevée à assumer les rôles dévolus aux deux sexes.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Coup de cœur

Faris Bilala et le lion

Conte du Darfour - Soudan

فارس بلالة والأسد

Faris Bilala and the lion

Par Abdelaziz Baraka Sakin

Un lion plonge dans l’effroi un paisible village des rives du fleuve Chari. Dans une injonction qui laisse perplexes les habitants, grand-mère Harira, la devineresse et l’autorité du lieu, porte son dévolu sur un cavalier solitaire, l’étrange Faris, pour aller affronter l’animal. Sa couardise le sauve, malgré lui, de maintes embûches et le voilà revenu triomphant au village, chevauchant le fauve épuisé au point d’en mourir.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Les Fables du Sahel

Par Jean Pierre Maktouandi

Voici soixante-neuf textes courts de une à deux pages, campant des situations de la vie quotidienne au Sahel. L’auteur, originaire de l’Extrême-Nord du Cameroun, introduit une situation, un interdit, une institution, un état de fait et l’explique à travers une petite fable en en tirant une leçon de comportement.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Coup de cœur

La Belle ensorcelée

Par Koffivi Assem

Voici une heureuse réédition à signaler. Il s’agit d’une version savoureuse de « La Belle au bois dormant », située ici dans l’univers de l’ancien royaume Ewé (qui s’étendait du Ghana au Bénin actuels) : Nukèyor la sorcière jette un sort à Kékéli, la fille du roi, le jour de la cérémonie de « sortie du nouveau-né »…

› Accédez à la notice intégrale