Albums

[Ma famille, c'est le monde]

عائلتي هي الدنيا

Par Rama Qanawati

« Ma famille, c'est le monde »... Un titre un peu déroutant, pour un livre qui ne l'est pas moins.

Ouvrons le livre. Sur la première double page, un garçonnet se balance sur une balançoire suspendue à une branche. Il s'adresse au lecteur : « Je suis un enfant particulier, comme tous les enfants, mais différent. » Continuons la lecture. À chaque double page, un court texte, parfois rimé, qui fait penser à une devinette, comme « Je suis aimé de tous, personne ne me connait… On écrit des histoires, dont je suis le héros, à toutes les époques ».

› Accédez à la notice intégrale


Albums

Coup de cœur

[Le peintre de l’espace]

رسام الفضاء

Par Göktuğ Canbaba

Le peintre de l’espace, qui le soir recouvre le ciel de peinture bleu foncé, se sent bien seul, entre le fabricant de nuages qui décore le ciel de belles taches blanches du haut de sa grande échelle, et madame Étoile, qui accroche les étoiles scintillantes au ciel… Personne ne le voit dans l’obscurité ! Une nuit, il a une idée : il accroche à sa veste une étoile, puis une deuxième, une troisième… puis toutes les étoiles du ciel !

› Accédez à la notice intégrale


Albums

[Si…]

…لو كان

Par Lorca Sbeity

Si les sentiments et les émotions se matérialisaient, en quoi s’incarneraient-ils ?

Cet album fait la part belle à des illustrations très belles et hautes en couleurs, réalisées par l’artiste Francesca dell'Orto, autrice de l’album sans paroles, [L’Amour] الهوى.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Coup de cœur

Baba Fekrane et autres contes

Coffret de 6 volumes

Par Mohammed Dib

« Nous sommes allés tout au long de la route et nous avons trouvé un sac de perles : les grosses pour moi et les petites pour toi… » Une bien belle formule qui se répète d’un conte à l’autre dans les albums qui composent ce magnifique coffret. Et ce sont bien des perles qu’il contient, un trésor qui rassemble des contes écrits par le grand écrivain algérien Mohammed Dib (1920-2003), accompagnés par les illustrations d’un très large panel d’artistes.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Le prince qui ne riait jamais

الأمير الذي لا يضحك أبدا

Par Halima Hamdane

Dans ce royaume, le prince ne riait jamais et c’était là son seul défaut. Son père promit mille pièces d’or à celui qui ferait rire son fils. Une bohémienne qui s’était proposée pour essayer fit tomber sa tunique à force de trémoussements et de culbutes, ce qui fit beaucoup rire le prince. Humiliée, elle jura que le prince ne rirait jamais plus à moins d’épouser Fleur des trois oranges amères. Le prince qui avait goûté au plaisir de rire à gorge déployée en perdit l’appétit et le sommeil. Il décida de partir à la recherche de la jeune fille. Une longue quête commença alors.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Le trésor rêvé

كنز في المنام

Par El Mostafa Bouignane

Un paysan et sa femme vivent chichement, se nourrissant des dattes du grand palmier qui s’élève dans la cour de leur maison. Une nuit, l’homme fait un rêve : un trésor l’attend dans un pays lointain. Le rêve se répète les jours suivants. Il décide donc de partir à la recherche de ce trésor. Après une longue quête, il découvre que ce qu’il est allé chercher si loin se trouve en réalité dans la cour de sa maison, enfoui sous le dattier.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Un si long cheveu

Par Halima Hamdane

Hamed est un jeune célibataire que toutes les filles de la région rêvent d’avoir comme prétendant. Mais lui ne s’intéresse qu’à son cheval, jusqu’au jour où il trouve un long cheveu noir de jais enroulé sur la langue de son bel étalon. Dès lors, il n’a plus d’une idée en tête : trouver la jeune fille à qui il appartient et l’épouser. L’heureuse élue se trouve être sa propre sœur, Hilala… Mais Hamed n’en démord pas, il veut l’épouser !

› Accédez à la notice intégrale


Poésie

Haïkus de la Roya

هايكو وادي الرويا

Par Collectés par Mo Abbas

Voici un recueil de poèmes édités par Le port a jauni qui sort du lot habituel des bilingues français-arabe. En effet, Les Haïkus de la Roya sont des courts poèmes collectés par Mo Abbas au cours d’une balade dans la vallée de la Roya. Ces haïkus sont donc exceptionnellement retranscrits dans les multiples langues que parlent les habitants de la vallée, ainsi que les langues des migrants et nouveaux venus : l’italien, le catalan, l’occitan, l’arabe, l’espagnol, le turc... Ils sont à chaque fois traduits en français. Le résultat ? Un recueil de poèmes universel, où dialoguent les langues pour apprécier la nature et la lumière de cette vallée merveilleuse. Les illustrations s’attardent justement sur cette lumière en utilisant une palette de couleurs vives.

› Accédez à la notice intégrale


Romans

[La malédiction de l’œuf du serpent]

تعويذة بيضة الأفعى

Par Aya Qassem

Une nouvelle élève bizarre qui arrive en classe en pleine année scolaire, une vieille maison qui apparaît comme par enchantement dans le quartier, des grenades magiques qui tombent du grenadier découpées en cinq morceaux exactement et transforment ceux qui les mangent en fantômes jusqu'au lever du soleil… Voilà de quoi attiser la curiosité du « gang Makhlouta », composé de cinq camarades de classe en mal d’aventure !

› Accédez à la notice intégrale


Romans

[Mon père, le prisonnier 118]

أبي السجين 118

Par Taghreed Al-Najjar

Le père de Hossam, un jeune adolescent, est arrêté parce que l’on a trouvé chez lui une valise pleine de faux billets. Il est innocent, mais toutes les preuves sont contre lui. Hossam va devoir prouver que l’on a délibérément voulu faire accuser son père. Avec l’aide de ses amis, il mène son enquête à l’insu de sa mère qu’il ne veut pas inquiéter par les risques qu’il prend. On se laisse prendre par le rythme entraînant des chapitres assez courts qui s’enchaînent jusqu’au dénouement dans un texte partiellement vocalisé.

› Accédez à la notice intégrale