Bibliographie de l'Afrique

Un chat habillé élégamment d'un costume, avec chapeau et canne, porte un panier

Bakame au Rwanda, Éburnie, NEI-Ceda et Vallesse en Côte-d’Ivoire, Ntsamé au Gabon, Albasa au Niger, AGO au Togo… On se réjouit de voir l’édition africaine occuper une large place dans cette bibliographie en affichant une belle créativité dans les différents genres, notamment en livres d’images (dont nombre de titres à portée documentaire), en romans et en contes.

Une belle moisson de titres en livres illustrés (18) dont deux couronnés par des prix internationaux : L’Ogre de la plantation de cacao (Éburnie) alerte sur le travail des enfants et La Veste de Grégoire (Vallesse) donne au conte d’explication une tonalité bien contemporaine. Des ouvrages à hauteur des petits leur parlent d’eux, de leur famille, du monde à leur portée. C’est ce que nous proposent les éditions Bakame – avec des titres en kinyarwanda et multilingues – et les éditions Vallesse, qui développent également romans et contes.

Pour un peu plus grands, des albums pour faire rire et distraire, mais aussi sensibiliser à des sujets plus complexes comme la dyslexie (Le Mal des mots) ou réfléchir à sa place dans le monde d’aujourd’hui (Petits messages aux enfants du monde).

Des romans s’ancrent dans l’Histoire pour évoquer un monde colonial (Les Bannis du grand masque), relater une histoire touchante inspirée de faits réels avec un tirailleur sénégalais échoué à l’ile de Ré (Le Chant noir des baleines). Des récits parlent d’enfance maltraitée ou douloureuse (Vie de tribulation, Singali l’orphelin), de racisme aussi et de force morale lorsqu’on a été adoptée en France et que sa vocation absolue est la danse (les Pointes noires). Maison sans fenêtres : enfances meurtries en Centrafrique est un reportage graphique alliant photos et dessins pour témoigner avec pudeur et une très grande puissance de la situation dramatique de l’enfance dans ce pays.

Retour aux sources en poésie et musiques de l’enfance (Comptines de Cajou et de Coco. 24 chansons des rivages de l'Afrique jusqu'aux Caraïbes). Une immersion pleine de grâce en une multitude de langues d’une rive à l’autre de l’Atlantique.

Et bien d’autres titres encore… Belles lectures pour tous en perspective.

› Téléchargez la bibliographie de l'Afrique au format PDF

› Accédez aux archives des bibliographies de l'Afrique


Documentaires

L’Album illustré et la BD faciles

Par Edmond VII Mballa Elanga, Joël Eboueme Bognomo

Ce petit manuel traite d’une manière pratique de la création de deux types d’ouvrage illustrés : l’album et la bande dessinée. Il s’adresse à tout artiste en herbe (enfant compris mais avec la médiation nécessaire de l’adulte), amateur, désirant se lancer dans la création de ce type d’ouvrage. Les auteurs (engagés depuis longtemps dans la création de livres pour enfants au Cameroun, notamment dans le cadre des éditions Akoma Mba), ainsi que les illustrateurs, sont des spécialistes de l’écrit et de l’image. Les informations livrées sont précises, techniques, mais suivent un cheminement qui les rend complètement abordables par l’adulte.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Su et Njaamgodo

Contes ngambayes du Tchad

Par Dingamtoudji Maikoubou

L’auteur ouvre ces dix-sept contes – courts pour la plupart (2-3 pages) – par une intéressante introduction sur les contes et les fables en général, leur différenciation, leur rôle dans l’éducation traditionnelle (position distincte de celle qu’en propose Léopold Sédar Senghor dans sa préface aux Nouveaux contes d’Amadou Koumba de Birago Diop) et par une présentation éclairante du peuple ngambaye (ainsi dénommé par l’administration coloniale) du sud-ouest du Tchad.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Coup de cœur

Le Serpent magique

Par Olivier Timma

Cet album reprend l’un des mythes fondateurs des Beti : leur traversée, au XVIIe siècle, de la Sanaga, un grand fleuve du Cameroun, pour fuir les Tikar, chasseurs « en quête de pâturages pour leurs bétails » et les Vouté « qui profitent de cette situation pour régler un ancien contentieux ». Une « mise au point » en début d’ouvrage indique l’orientation prise par l’auteur qui choisit d’axer son récit sur trois personnages : l’« homme-serpent », patron de la nature, le « Sauveur des hommes », chef guerrier, et le « Maître du verbe », coordonnateur des opérations.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Samba et le génie du fleuve

Conte du Sénégal

Par Abdoulaye Seck, adapt. Marie-Claude Kissel

Cet épisode nous est conté comme la dernière aventure de Samba – le plus beau, le plus vaillant d’entre les pêcheurs du fleuve Sénégal, le plus envié aussi… Mais ne pas avoir de descendance serait une honte. Or, sa mère voit dans un mariage les signes d’un grand malheur… Samba passe outre. Koumba, sa future épouse, le jauge et le provoque : elle lui demande de goûter à la chair de Maïmaïdo le crocodile. Samba le tue de son harpon, mais pour avoir croisé le feu de son regard, il rejoint pour toujours le monstre dans les ondes.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Plus sage que le roi…

et autres contes illustrés

Par Béatrice Laure Mebou

Un petit recueil de douze contes, issus de la tradition de l’ouest du Cameroun, que la jeune auteure n’écoutait que d’une oreille, nous dit-on, mais qu’elle a retravaillés et enrichis par son imagination et son expérience. Et si, comme dans les contes, on peut tirer une morale de ces récits, elle reste implicite et légère.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Coup de cœur

Mille Ans de Contes

Afrique

Par Souleymane Mbodj

Après quatre volumes de contes et un de comptines, parus chez Milan Jeunesse et Oskar jeunesse, tous traitant de l’Afrique et tous contés sur les CD qui accompagnent chaque ouvrage, Souleymane Mbodj nous offre un florilège de contes de l’Afrique de l’Ouest dans la collection déjà bien fournie « Mille ans de contes » chez Milan. Outre l’intérêt de découvrir des contes variés dans une langue particulièrement soignée, cet ouvrage se révèle d’une grande richesse, tant par le plaisir qu’il procure que par l’enseignement qu’il véhicule et son organisation.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Maya et Taya

Par Ismaïla Samba Traoré

Maya est un beau bébé, mais son père s’apercevant de son handicap (atrophie des membres), décide de l’abandonner dans la forêt, car « voyez-vous, cela existe (…) des gens qui ont peur des malades ».

Recueillie et élevée par une lionne, Maya grandit dans la savane, puis se retrouve seule à la mort de sa mère adoptive. Devenue une jeune fille au ravissant visage, elle rencontre Taya, un étranger avec lequel elle se lie d’amitié. Sa vie devient plus douce jusqu’à ce que le jeune homme brise le pacte qui les lie : Maya se métamorphose alors en oiseau et disparaît…

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Hawaya et l’hyène

conte bilala du Tchad

حواية والضبع

Par Abdelaziz Baraka Sakin

En quelques lignes posées face à une illustration où les images s’imposent à grands traits de couleur et avec une certaine malice, ce petit conte bilingue arabe-français se plaît à mettre en valeur la sagacité de la petite Hawaya, sauvée d’une mort certaine parce qu’elle allie le courage (apanage des garçons !) et la ruse (apanage des filles !). Elle ne doit ces grandes qualités qu’au fait qu’elle est fille unique… et donc élevée à assumer les rôles dévolus aux deux sexes.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Coup de cœur

Faris Bilala et le lion

Conte du Darfour - Soudan

فارس بلالة والأسد

Faris Bilala and the lion

Par Abdelaziz Baraka Sakin

Un lion plonge dans l’effroi un paisible village des rives du fleuve Chari. Dans une injonction qui laisse perplexes les habitants, grand-mère Harira, la devineresse et l’autorité du lieu, porte son dévolu sur un cavalier solitaire, l’étrange Faris, pour aller affronter l’animal. Sa couardise le sauve, malgré lui, de maintes embûches et le voilà revenu triomphant au village, chevauchant le fauve épuisé au point d’en mourir.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Les Fables du Sahel

Par Jean Pierre Maktouandi

Voici soixante-neuf textes courts de une à deux pages, campant des situations de la vie quotidienne au Sahel. L’auteur, originaire de l’Extrême-Nord du Cameroun, introduit une situation, un interdit, une institution, un état de fait et l’explique à travers une petite fable en en tirant une leçon de comportement.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Coup de cœur

La Belle ensorcelée

Par Koffivi Assem

Voici une heureuse réédition à signaler. Il s’agit d’une version savoureuse de « La Belle au bois dormant », située ici dans l’univers de l’ancien royaume Ewé (qui s’étendait du Ghana au Bénin actuels) : Nukèyor la sorcière jette un sort à Kékéli, la fille du roi, le jour de la cérémonie de « sortie du nouveau-né »…

› Accédez à la notice intégrale


Nouvelles

Les Jumelles de Kurumari

Par Ismaïla Samba Traoré

Ce petit roman, presque une nouvelle, prend comme point d’appui, la gémellité. On sait à quel point en Afrique (mais pas seulement) et quels que soient les peuples, elle peut être source de fierté, de croyances, d’interprétations, de rituels, voire de pouvoirs… pour ne rien dire de la fascination universelle qu’elle suscite.

› Accédez à la notice intégrale


Romans

Goumâlo fils de bergers peuls

Par Bidji Bâ

Voici la vie de Goumâlo, « le fils du zébu », dix ans au début du récit, telle qu’elle se déroule sur un mode immémorial pour le peuple de pasteurs nomades ou semi-sédentaires auquel il appartient : la grande famille des Peuls que l’on retrouve dans tout le Sahel, à la bordure sud du Sahara. Adoptant la forme du récit documentaire et raconté à la première personne, le roman décrit au plus près, dans un grand souci de précision, ce qui constitue la vie du jeune garçon et de son entourage.

› Accédez à la notice intégrale


Romans

Le Bout du tunnel

Par Irène Zangué

Écrit à la première personne par une lycéenne de 17 ans dans le cadre d’un concours d’écriture sur les thèmes de l’insertion sociale des jeunes dans la vie active, la lutte contre la tricherie et la corruption, ce roman n’est cependant pas autobiographique. Le parcours de la narratrice ne nous épargne aucun des travers de la société camerounaise : la belle-famille d’une veuve prête à laisser celle-ci sans argent et sans toit dès l’époux enterré ; l’inconstance des hommes qui fuient leurs responsabilités en abandonnant derrière eux des filles-mères, ou qui monnayent la réussite de leurs élèves contre des relations charnelles ; la corruption permettant d’obtenir un emploi non pour ses compétences, mais par ses relations ; la cupidité de parents prêts à marier leur enfant au premier venu suffisamment riche…

› Accédez à la notice intégrale


Romans

Les Balançoires

Souvenirs romancés de mon enfance

Par Kharine Yidika

La narratrice se remémore son enfance, entre sa famille et ses camarades, entre ses obligations (scolaires, ménagères) et ses jeux, entre le Congo et la Centrafrique, de 1990 à 1995. Le père, pasteur, devant poursuivre ses études théologiques à Bangui, c’est toute la famille qui part et découvre non seulement la capitale centrafricaine, mais également des personnes venant d’autres pays africains. La fin du livre se déroule comme le début, au Congo, où la famille est revenue définitivement, tandis que l’héroïne quitte l’enfance.

› Accédez à la notice intégrale