Bibliographie de l'Afrique

Ill. de Christophe Ndengeyintwari, extraite de Légumes. Piiji ko iwata ka naa ko

À découvrir pour cette dernière bibliographie de l’année, un choix de lectures plutôt éclectique, apte à combler les curiosités, les imaginations des petits comme des grands.

Les éditions Ganndal en Guinée proposent une édition quadrilingue français-pular-soso-maninka des imagiers quadrilingues Couleurs. Animaux domestiques. Légumes et Fruits précédemment publiés par Bakamé au Rwanda, en kinyarwanda-anglais-français-swahili.

La photo, medium de prédilection pour les albums réalisés au Burkina Faso par Friends of African Village Libraries, permet une belle proximité avec  les habitants d’un village burkinabè, leur quotidien, leurs us et coutumes. Elle illustre même une réjouissante histoire de trompeur trompé (Le petit trompeur de Dimikuy).

Sous un grand format et de riches illustrations, Adi, jeune fille du Cameroun, déroule un récit, lumineux et plein d’espoir, qui aborde de manière exemplaire et sans détourner le regard, le sujet grave des mariages forcés (Ali de Boutanga).

Au cœur d’une ville de la République Démocratique du Congo aujourd’hui, une exploitation forestière, des liens qui se nouent, le racisme, la nouvelle présence chinoise, le désir d’expatriation et question centrale, l’excision (Un tout petit bout d’elles).

Histoire de la poule et de l’œuf : un court roman réédité, une lecture savoureuse. Voilà deux dames d’un bidonville de Luanda (Angola) qui se crêpent le chignon à propos d’un œuf dont chacune revendique la propriété… bien entendu, tout l’entourage va y aller de son grain de sel.

Le conte est présent de bien des manières : depuis la plus simple et efficace randonnée (Donne-moi quelque chose), jusqu’à une version « moderne » (du moins pour l’illustration), grand format - Soly ou La leçon d’humilité - du grand maître A. Hampâté Bâ. Un conte extrait de Petit Bodiel et autres contes de la savane. Et aussi des contes collectés et traduits auprès de l’ethnie kouya en Côte-d’Ivoire, devenue très minoritaire et dont la langue est en voie de perdition : Le Serpent et l’enfant gâté : contes kouya de Côte d’Ivoire en constitue une précieuse sauvegarde.

Les mots sont des tam-tams, le poète camerounais Kouam Tawa l’illustre fort bien dans une inspiration très vivante, rythmée, sonore.

Il y a l’histoire et ses pages sombres, ses femmes et hommes oubliés, privés d’identité : Les Robinsons de l'île Tromelin : l'histoire vraie de Tsimiavo leur rend une existence.

Et à propos de grands hommes, après un certain nombre de biographies consacrées à Nelson Mandela, on lira avec profit Nelson Mandela : libre corps et âme ; un petit format carré, un récit de vie, complété d’un dossier documentaire bien étoffé et clair avec des illustrations de Muriel Diallo.

Enfin un événement à signaler : le 3ème Salon International du livre jeunesse de Conakry (Guinée) qui se déroule du 6 au 9 novembre 2019 avec le Maroc en invité d’honneur.

Bonne fin d’année en lectures !

› Téléchargez la bibliographie de l'Afrique au format PDF

› Accédez aux archives des bibliographies de l'Afrique


Contes

Hawaya et l’hyène

conte bilala du Tchad

حواية والضبع

Par Abdelaziz Baraka Sakin

En quelques lignes posées face à une illustration où les images s’imposent à grands traits de couleur et avec une certaine malice, ce petit conte bilingue arabe-français se plaît à mettre en valeur la sagacité de la petite Hawaya, sauvée d’une mort certaine parce qu’elle allie le courage (apanage des garçons !) et la ruse (apanage des filles !). Elle ne doit ces grandes qualités qu’au fait qu’elle est fille unique… et donc élevée à assumer les rôles dévolus aux deux sexes.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Coup de cœur

Faris Bilala et le lion

Conte du Darfour - Soudan

فارس بلالة والأسد

Faris Bilala and the lion

Par Abdelaziz Baraka Sakin

Un lion plonge dans l’effroi un paisible village des rives du fleuve Chari. Dans une injonction qui laisse perplexes les habitants, grand-mère Harira, la devineresse et l’autorité du lieu, porte son dévolu sur un cavalier solitaire, l’étrange Faris, pour aller affronter l’animal. Sa couardise le sauve, malgré lui, de maintes embûches et le voilà revenu triomphant au village, chevauchant le fauve épuisé au point d’en mourir.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Les Fables du Sahel

Par Jean Pierre Maktouandi

Voici soixante-neuf textes courts de une à deux pages, campant des situations de la vie quotidienne au Sahel. L’auteur, originaire de l’Extrême-Nord du Cameroun, introduit une situation, un interdit, une institution, un état de fait et l’explique à travers une petite fable en en tirant une leçon de comportement.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Coup de cœur

La Belle ensorcelée

Par Koffivi Assem

Voici une heureuse réédition à signaler. Il s’agit d’une version savoureuse de « La Belle au bois dormant », située ici dans l’univers de l’ancien royaume Ewé (qui s’étendait du Ghana au Bénin actuels) : Nukèyor la sorcière jette un sort à Kékéli, la fille du roi, le jour de la cérémonie de « sortie du nouveau-né »…

› Accédez à la notice intégrale


Nouvelles

Les Jumelles de Kurumari

Par Ismaïla Samba Traoré

Ce petit roman, presque une nouvelle, prend comme point d’appui, la gémellité. On sait à quel point en Afrique (mais pas seulement) et quels que soient les peuples, elle peut être source de fierté, de croyances, d’interprétations, de rituels, voire de pouvoirs… pour ne rien dire de la fascination universelle qu’elle suscite.

› Accédez à la notice intégrale


Romans

Goumâlo fils de bergers peuls

Par Bidji Bâ

Voici la vie de Goumâlo, « le fils du zébu », dix ans au début du récit, telle qu’elle se déroule sur un mode immémorial pour le peuple de pasteurs nomades ou semi-sédentaires auquel il appartient : la grande famille des Peuls que l’on retrouve dans tout le Sahel, à la bordure sud du Sahara. Adoptant la forme du récit documentaire et raconté à la première personne, le roman décrit au plus près, dans un grand souci de précision, ce qui constitue la vie du jeune garçon et de son entourage.

› Accédez à la notice intégrale


Romans

Le Bout du tunnel

Par Irène Zangué

Écrit à la première personne par une lycéenne de 17 ans dans le cadre d’un concours d’écriture sur les thèmes de l’insertion sociale des jeunes dans la vie active, la lutte contre la tricherie et la corruption, ce roman n’est cependant pas autobiographique. Le parcours de la narratrice ne nous épargne aucun des travers de la société camerounaise : la belle-famille d’une veuve prête à laisser celle-ci sans argent et sans toit dès l’époux enterré ; l’inconstance des hommes qui fuient leurs responsabilités en abandonnant derrière eux des filles-mères, ou qui monnayent la réussite de leurs élèves contre des relations charnelles ; la corruption permettant d’obtenir un emploi non pour ses compétences, mais par ses relations ; la cupidité de parents prêts à marier leur enfant au premier venu suffisamment riche…

› Accédez à la notice intégrale


Romans

Les Balançoires

Souvenirs romancés de mon enfance

Par Kharine Yidika

La narratrice se remémore son enfance, entre sa famille et ses camarades, entre ses obligations (scolaires, ménagères) et ses jeux, entre le Congo et la Centrafrique, de 1990 à 1995. Le père, pasteur, devant poursuivre ses études théologiques à Bangui, c’est toute la famille qui part et découvre non seulement la capitale centrafricaine, mais également des personnes venant d’autres pays africains. La fin du livre se déroule comme le début, au Congo, où la famille est revenue définitivement, tandis que l’héroïne quitte l’enfance.

› Accédez à la notice intégrale


Bandes dessinées

Coup de cœur

Zamzam le tiers-mondiste

Les Mbènguétaires

Par Almo

Humour mordant et joyeux dans ces quarante-trois petites histoires enjouées qui, chacune sur une page, mettent en scène, à Yaoundé, un petit garçon et toute une galerie de personnages : les copains de Zamzam, ses parents, le Baron et la Mater, la grand-mère venue du village, l’oncle marié à une Blanche et père du cousin Mbenguiste… « Mbengue », c’est la France ; les rapports avec les Camerounais de Mbengue venus en visite, tout comme l’ensemble de la vie quotidienne à Yaoundé, sont dépeints ici avec une légèreté irrévérente, irrésistible…

› Accédez à la notice intégrale


Bandes dessinées

Coup de cœur

Simon Kimbangu.

Tome 3, Lipanda dia Zole, la liberté à jamais

Par Serge Diantantu

Voici le troisième et dernier tome de la vie de Simon Kimbangu (1887-1951), figure de résistance à lacolonisation et fondateur de l’église kimbanguiste qui est très importante en Afrique centrale ; plus largement, ces trois volumes retracent l’histoire du Congo.

› Accédez à la notice intégrale


Bandes dessinées

Le Mali de Madi

50 ans d’histoire, 50 ans d’indépendance

Par Sébastien Lalande

Réalisée à l’occasion du cinquantenaire de l’Indépendance du Mali, avec le soutien de la Commission nationale d’organisation des festivités, cette bande dessinée retrace les cinquante dernières années de l’histoire du pays.

› Accédez à la notice intégrale


Bandes dessinées

Coup de cœur

Là-bas… Na poto…

Par Asima Bathy, Charly Tchimpaka, Didier Kawende, Jason Kibiswa, Dick Esale, Albert Luba, Djemba Djeis, Hissa Nsoli, Fifi Mukuna, Pat Masioni

Là-bas… Na Poto… : « Na Poto » signifie « en Europe » en langue lingala, l’Europe où tant de personnes en Afrique rêvent d’aller vivre. C’est le thème commun à ces dix histoires réalisées par dix auteurs congolais de bandes dessinées – huit vivant au Congo, membres de l’association Kin Label, deux vivant en France.

› Accédez à la notice intégrale


Bandes dessinées

Kouka N°9

Vacances au village natal

Par [Hamidou] Zoétaba

Si peu ou pas de livres pour enfants voient le jour au Burkina Faso, la bande dessinée Kouka continue de paraître depuis sa naissance en 2000. Elle est publiée par le REN-LAC, Réseau national de lutte anti- corruption, avec le but de sensibiliser les enfants et les jeunes, et à travers eux les adultes, à des questions urgentes de civisme.

› Accédez à la notice intégrale


Bandes dessinées

Coup de cœur

L’Enfant noir

Par Camara Laye

L’écrivain guinéen Camara Laye publie L’Enfant noir, oeuvre très vite devenue emblématique, en 1953. Il poursuit alors ses études en France pendant quelques années tout en travaillant – il a 25 ans. C’est son premier ouvrage, et, cinq ans plus tard, son pays sera le premier d’Afrique à s’émanciper de la France coloniale. De ce récit autobiographique - récit des origines par excellence -, il ne semblait pas, a priori, évident de faire une bande dessinée.

› Accédez à la notice intégrale


Bandes dessinées

Coup de cœur

Les Diamants de Kamituga

Par Séraphin Kajibwami

L’action de cette bande dessinée se situe en République démocratique du Congo, dans la province du Sud-Kivu. Maman Asha, dans un récit qui constitue le coeur narratif de la BD, explique à sa fille et à ses amis pourquoi elle se trouve à l’hôpital. En 1998, quand les conflits font rage dans la région, son mari, sans emploi depuis longtemps, part chercher du travail à la mine de Kamituga. Il arrive à la cité minière après une route semée d’embûches et réussit à être embauché, mais revient à Bukavu avec, non seulement des diamants volés, mais aussi, sans le savoir, le sida qu’il transmettra à sa femme…

› Accédez à la notice intégrale