Bibliographie de l'Afrique

une jeune femme maquille le pharaon

Cette bibliographie témoigne du renforcement d’une tendance qui s’ébauchait depuis quelques années déjà : publier pour les enfants des livres mettant en valeur la « renaissance africaine », le rôle essentiel des Noirs dans la civilisation égyptienne, les figures marquantes comme Cheikh Anta Diop, la vision africaine de l’histoire… C’est le cas de sept livres parmi les trente-huit présentés ; publiés en France métropolitaine et en Guadeloupe, ces contes et ces documentaires sont l’œuvre d’auteurs et d’éditeurs engagés.*

La publication en langues maternelles continue, que ce soit en éditions bilingues ou monolingues ; ainsi ici, en bassa, lingala, tamajaq et kinyarwanda – dans cette langue mais aussi en français et en anglais, les éditions rwandaises Bakamé proposent trois jolis albums pour les tout-petits.

Fatou Keïta innove avec un album documentaire autour de l’initiation, À l’école du Tchologo ; les éditions togolaises Ago offrent deux bonnes BD ; Didier Kassaï signe un très grand album, Tempête sur Bangui ; le roman congolais La Guerre et la paix de Moni-Mambu « Kadogo » vient enrichir la littérature sur l’après-guerre des enfants soldats… : difficile de résumer la richesse de cette bibliographie double mars-juillet !

* Ces ouvrages sont vendus dans des librairies spécialisées comme Tamery à Paris mais aussi en ligne et lors de salons.

› Téléchargez la bibliographie de l'Afrique au format PDF

› Accédez aux archives des bibliographies de l'Afrique


Documentaires

Coup de cœur

Léopold Sédar Senghor : le poète des paroles qui durent

Par Véronique Tadjo

Dans une jolie collection de biographies – de tout petit livres illustrés en noir et blanc –, la vie de Léopold Sédar Senghor nous est contée avec simplicité, sensibilité et profondeur par Véronique Tadjo. Le village, l’école des Blancs, puis Paris, la guerre, la présidence du Sénégal… C’est l’homme et le poète qui sont au cœur du récit où s’imbriquent très justement des poèmes de Senghor et les illustrations de William Wilson, souvent des photographies travaillées.

› Accédez à la notice intégrale


Documentaires

Coup de cœur

Coloriages avec Chéri Samba

Par Chéri Samba

Un régal, ce grand (34 x 24 cm) cahier de coloriage réalisé par le célèbre peintre congolais Chéri Samba. Les deux premières pages le présentent, dans de jolies écritures rouges sur fond jaune. Puis, ce sont de grands dessins à colorier, sur une page ou une double page, parfois avec modèle, parfois non, mais des indications des couleurs à utiliser sont données.

› Accédez à la notice intégrale


Documentaires

Bribes d’une vie nigériane : mémoires d’une transformation identitaire

Par Françoise Ugochukwu

Professeure de français à l’université de Nsukka, spécialiste en ethnolinguistique, mariée à un Nigérian, Françoise Ugochukwu nous raconte ses années de bonheur passées au Nigéria de 1972 à 1996. Chaque court chapitre a pour titre un mot (une sensation, un objet, un lieu…) ; classés par ordre alphabétique, ces mots sont autant de portes d’entrée pour évoquer sa vie à la découverte de nouvelles habitudes de manger, de se déplacer, de se loger, de se soigner...

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Contes et mythes wolof : du Tieddo au Talibé

Par Lilyan Kesteloot, Bassirou Dieng

Il s’agit de récits enregistrés auprès de conteurs ruraux (dont les noms sont mentionnés), retranscrits puis traduits par les auteurs, qui expliquent leurs critères de choix. Ce recueil bilingue wolof-français a privilégié les contes « rares » et les récits spécifiquement wolof. Il a la particularité de présenter le cadre socio-historique qui a vu naître ces contes et qui, pour les auteurs, en est indissociable.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Proverbes ɓàsàa du Cameroun / Màɲgèn ma ɓàsàa ɓa Kamèrûn

Par Association pour les cultures vivantes et la précieuse nature – CUVIPREN

À l’origine de ce recueil, une association, CUVIPREN (Association pour les cultures vivantes et la précieuse nature), et une volonté : contribuer à la préservation du patrimoine culturel traditionnel. En effet, dans la société africaine, les proverbes sont au cœur des discours des cérémonies traditionnelles laïques ou religieuses (mariages, obsèques, etc.) et leur connaissance, loin d’être anodine, constituait un critère d’aptitude à exercer des responsabilités. Les 323 proverbes recueillis sont classés par thème et présentés sous forme de tableau avec, dans la colonne de gauche, le texte en bassa, en caractères bassa et latins. Dans la colonne de droite, en regard, sont indiqués le thème, la traduction littérale et le sens du proverbe, avec des commentaires explicatifs et parfois, le proverbe français « équivalent ».

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Coup de cœur

La Féticheuse

Par Blaise Cendrars

Cette superbe édition en français d'un album initialement publié aux USA en 1982 propose un texte tiré des Petits contes nègres pour les enfants des Blancs (1929). Il nous raconte, à la façon des griots, l'histoire de l'ombre comme celle d'un personnage à demi fantasmé qui nous poursuit dans nos moindres faits et gestes. Et l'ombre s'anime sous nos yeux, dans un spectacle fascinant, remarquablement mis en images par Marcia Brown...

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Le Chasseur et les filles-oiseaux / Gbètɔ́ kpó nyɔ́núvi-xɛvi lɛ kpo : Contes fon du Bénin

Par Thibaut C.D. Makou Fachina

Onze contes fon dont un florilège de contes aux motifs merveilleux. On y rencontre des dieux, des femmes-génies, des féticheurs, des chasseurs émérites, des filles-oiseaux ou des femmes-biches. Trois contes mettent en scène des animaux : l’origine des carapaces de la tortue, la ruse de tortue pour amener le feu aux hommes, la solidarité des animaux. Enfin, un conte narre l’origine des seins. Ils transmettent tous une sagesse, une morale, une mise en garde (contre les ruses du renard, la cupidité, la convoitise, etc.). Chez les Fon, le conte est comparé à un oiseau qui prend son envol et se pose sur les protagonistes de l’histoire ; ainsi, ces contes s’ouvrent joliment avec une formulette restituant cette image.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Contes et légendes du Cameroun

Par Collectés et traduits par Didier et Jessica Reuss-Nliba

À l’origine de ce recueil de 46 contes, une collecte du couple d’auteurs franco-camerounais lors de rencontres familiales ou amicales pendant leurs séjours dans le centre, le littoral et le sud-ouest du Cameroun, entre Yaoundé, Douala et Buéa, de 2008 à 2012. Plusieurs peuples sont représentés (bassa, douala, bulu, béti, ewondo) avec une prédominance des bassa, l’origine ethnique prise en compte étant celle de la personne qui a transmis le conte. Certains contes ont été recueillis dans leur langue d’origine, puis retranscrits – les chants et ritournelles ont alors été conservés dans les deux langues.

› Accédez à la notice intégrale


Romans

Coup de cœur

Victimes 2 l'amour

Par Abraham Sidibé

C'est des jeux de l'amour et du hasard qu'il s'agit ici. Le narrateur est un jeune garçon sûr de lui, surnommé Kastor, car « plus cool, sympa, mais amoureux comme cet animal aquatique ». Sa vie agréable se déroule dans le Kankan des années quatre-vingt. Il est d'un milieu aisé, où on part en vacances, où on fréquente le collège, où on sort en boîte et où suivre la mode est un impératif catégorique. Nous sommes ici dans l'Afrique heureuse, loin des conflits et des conditions de vie difficiles. « Gos » et « gars », filles et garçons se fréquentent assez librement, le contrôle parental et social est très léger. Le seul souci donc est celui des sentiments, qu'il s'agisse d'amour ou d'amitié...

› Accédez à la notice intégrale


Romans

Coup de cœur

Je te le devais bien...

Par Flore Hazoumé

Je te le devais bien... est le récit d’un exil familial que l’auteur dédie à sa mère et « à toutes les mères-courage ». Cette mère, analphabète, à qui le titre s’adresse se trouve face à un dilemme : rester dans son pays avec tous ses enfants ou partir en France avec eux pour rejoindre son mari, forcé à l’exil. C’est autour du personnage emblématique du mari et père que le récit tourne : Antoine Hazoumé, ancien conseiller politique du premier Président de la République du Congo, l’abbé Fulbert Youlou, décédé brutalement en 1966. C’est la période tourmentée du début des Indépendances. Flore Hazoumé a construit son récit à deux voix, alternant les souvenirs de la mère et de sa petite fille.

› Accédez à la notice intégrale


Romans

Indomptables : (« On est ensemble »)

Par Philippe Arnaud

Un roman réaliste à double voix où l'on suit Jean-Jules, jeune Camerounais, et Olivia, jeune Française révoltée. Le prélude nous apprend que ces deux-là vont se rencontrer puisque c'est leur fils de seize ans qui porte ce double récit de leurs vies. C'est très nettement Jean-Jules qui occupe le premier plan quand Olivia reste en second rôle, voire en troisième tant Mahamadou, l'ami d'enfance de Jean-Jules, a d'importance. De l'enfance africaine à la nécessité de partir vers l'Europe, on a à peu près tous les drames de l'Afrique, mais aussi une famille assez forte pour les traverser et une fin positive avec la rencontre des deux protagonistes.

› Accédez à la notice intégrale


Romans

Coup de cœur

Le Fils du mercenaire : suivi de Yolène au large des collines

Par Pius Ngandu Nkashama

Réimpression et sortie en eBook de cet ouvrage paru en 1995, regroupant deux récits de l’écrivain congolais Pius Ngandu Nkashama. Dans « Le Fils du mercenaire », Yannick, jeune belgo-congolais, quitte Bruxelles à la recherche de son père, mercenaire belge ; au Kasaï (que seule la mention du Lac Munkamba permet de situer), la « ville de la mort » (probablement Mbuji Maji, ville natale de l’auteur) l’accueille, avec les émeutes des militaires (arrivées en 1991) mais aussi avec les braves gens qu’elle abrite. Au village de sa mère, des révélations heureuses attendent Yannick ; ses racines sont retrouvées et l’avenir est plein d’espoir, soutenu par la force de la foi – chrétienne, mais aussi celle d’un masque fétiche. « Yolène au large des collines » est le premier récit publié autour du génocide du Rwanda...

› Accédez à la notice intégrale


Romans

Coup de cœur

Les Cendres du père

Par Pius Ngandu Nkashama

Yannick, jeune belgo-congolais, quitte Bruxelles à la recherche de son père, mercenaire belge qui aurait tué sa mère et serait mort au Congo. Au Kasaï (que seule la mention du Lac Munkamba permet de situer), la « ville de la mort » (probablement Mbuji Maji, ville natale de l’auteur) l’accueille, avec les émeutes des militaires (arrivées en 1991) mais aussi avec les braves gens qu’elle abrite. Au village de sa mère, des révélations heureuses attendent Yannick ; ses racines sont retrouvées et l’avenir est plein d’espoir, soutenu par la force de la foi – chrétienne, mais aussi celle d’un masque fétiche.

› Accédez à la notice intégrale


Premières lectures

Coup de cœur

La Pêche aux écrevisses

Par Marifelbo

C’est la semaine de la fête de la pêche aux écrevisses. Tous les enfants se régalent mais Lalie reste à l'écart. Car ce qu'elle aimerait par-dessus tout, c'est participer à la pêche. Mais c'est trop dangereux, d'autant plus qu'elle risquerait de déclencher la colère de Mamiwata, la déesse des eaux. Convaincue que cette légende est une invention pour effrayer les enfants, la fillette s'esquive et se cache dans la pirogue de ses grands-parents qui partent pêcher. Alors qu'elle admire le paysage, elle tombe à l'eau. D'abord paniquée, elle se ressaisit puis parvient à regagner la berge, recouverte d'écrevisses…

› Accédez à la notice intégrale


Premières lectures

Face aux lions

Par Sylvie Baussier, Pascale Perrier

Zoé et Gabin partent de France pour faire un reportage photo sur les lions en Tanzanie avec leur mère. Entre dangers de la savane et trafiquants d'animaux, les vacances sont mouvementées. L'histoire, rocambolesque à souhait, est peu vraisemblable. Mais raconté à la manière d'un carnet de voyage par le garçon et illustré par sa sœur, le récit est plein d'humour et on glane nombre d'informations sur les réserves, les braconniers, la vie des animaux.

› Accédez à la notice intégrale