Bibliographie de l'Afrique

Illustration de Fati Kabuika, extraite de La Vie d'Andolo. Le Messager, Christop

Plus que jamais dans cette période de pandémie compliquée où le repliement sur soi est une tentation, l’accès aux livres pour la jeunesse est important. Pour les éditeurs, la possibilité de faire paraître des ouvrages et de leur assurer une circulation la plus large possible est même vitale.

Les éditeurs africains sont particulièrement à la peine, mais malgré tout bien présents dans ce nouveau choix que nous vous proposons ici : Akoma Mba au Cameroun, Les Classiques Ivoiriens, Le Francolin à Djibouti, Cauris au Mali, BLD au Sénégal… Malgré la crise sanitaire, des éditeurs nous ont fait parvenir des services de presse, d’autres nous ont envoyé des PDF des ouvrages pour que nous puissions lire leurs parutions sous format électronique. Nous les remercions tous très chaleureusement.

La Vie d’Andolo, une BD très intéressante, retient l’attention et laisse espérer très vite une suite. La BD à contenu documentaire ouvre quant à elle à une infinité de perspectives, comme c’est le cas avec Les Esclaves oubliés de Tromelin. On peut suivre aussi une presse jeunesse fort séduisante en Côte d’Ivoire.

Pour aborder différemment la situation de création de la littérature jeunesse sur le continent, rappelons la parution du n° 321 de La Revue des livres pour enfants - « L’Afrique, un continent et ses livres » - paru en avril 2020.

Nous vous souhaitons de bonnes lectures !

› Téléchargez la bibliographie de l'Afrique au format PDF

› Accédez aux archives des bibliographies de l'Afrique


Romans

Les Chroniques de l’empire Ntu

Tome 3, La Restauration de l’empire

Par M'Buze Noogwani, Ataye Mieko Momi

Reconstituée par Nehesha, l’armée impériale est à l’œuvre dans une contre-offensive qui va conduire à la victoire totale. Investie d’un pouvoir divin d’une puissance inégalée, Nehesha va soumettre les différents royaumes. Alliances, trahisons, soumissions, amour et magie alimentent des combats très violents et garantissent une succession d’actions spectaculaires. Ce troisième volet d’un récit épique entraîne le lecteur à la suite d’une multitude de personnages impliqués dans des luttes fratricides, sur fond de magie et de mythologie.

› Accédez à la notice intégrale


Romans

Anthologie de nouvelles

Par Textes choisis et présentés par Odile Cazenave

Cette anthologie, d’une grande richesse en dépit de sa petite taille, rassemble neuf nouvelles d’écrivains africains connus, originaires de différents pays : Ousmane Sembène (Sénégal ; également grand cinéaste, il a porté cette nouvelle au cinéma, « La Noire de… »), Emmanuel Dongala, Léontine Tsibinda et Sony Labou Tansi (Congo), Séverin Cécil Abega (Cameroun), Abdourahman Waberi (Djibouti), Achille N’Goye (RDC), Véronique Tadjo (Côte-d’Ivoire) et Florent Couao-Zotti (Bénin) ; en annexe, une nouvelle de Maupassant.

› Accédez à la notice intégrale


Bandes dessinées

Coup de cœur

Madame Livingstone

Congo, la Grande Guerre

Par Christophe Cassiau-Haurie, sur un récit d’Appollo

Cette bande dessinée historique a été publiée en 2014, dans le contexte du centenaire de la Grande Guerre. Elle explore un théâtre d’opérations moins connu que l’Europe, le Congo belge, où se sont affrontées les troupes belges (soutenues par 15 000 militaires congolais) et les forces allemandes. La démarche rappelle celle de Jean-Jacques Annaud dans son premier film, La victoire en chantant (1976), rebaptisé plus tard Noirs et Blancs en couleur, où Français et Allemands se faisaient la guerre en Afrique Équatoriale Française, sous l’œil goguenard des Africains (et du réalisateur).

› Accédez à la notice intégrale


Bandes dessinées

Kouka

Par Collectif

Kouka est le jeune héros d'une série de bandes dessinées conçue par Noraogo Sawadogo, qui vise à mobiliser les élèves des écoles et des collèges contre toutes les formes de corruption. Elle est publiée par le REN-LAC (réseau qui s'inspire de l'héritage de Thomas Sankara, chef de l'État du Burkina-Faso de 1983 à 1987), sous forme imprimée et aussi sur le site du REN-LAC, où elle est téléchargeable.

› Accédez à la notice intégrale


Bandes dessinées

Les Fins limiers

Par Christophe Cassiau-Haurie

À Abidjan, le commissaire Koro et l'inspecteur Kouamé forment un duo de choc et proposent six enquêtes au lecteur, l'invitant d'ailleurs à réfléchir et à suivre le raisonnement des enquêteurs – « première BD africaine interactive », dit la 4e de couverture... Si l'inspecteur est expert dans les filatures diverses et variées, il est toujours surpris par les déductions du commissaire, infaillible dans l’identification du coupable, aidé – il faut bien le reconnaître – par la bêtise des délinquants.

› Accédez à la notice intégrale


Bandes dessinées

Délestron

Le Châtiment

Par Hyach (Hyacinthe Menan)

› Accédez à la notice intégrale


Bandes dessinées

Le Contrepied de Foé

Par Laurent Galandon

Repérés au village par un « agent pour la FIFA », Ahmadou Kotto, 16 ans, et Urbain Adega, 18 ans, sont aux anges : ils vont partir en France pour intégrer un club de foot professionnel. Problème : le coût, 6 000 euros chacun. Pour Urbain, sa tante fait fonctionner la « tontine », et le cercle familial se mobilise pour réunir la somme. Pour Ahmadou, son grand-père vend son unique bien, son terrain. Mais arrivés en France, les deux jeunes Camerounais vont vite comprendre qu’ils ont eu affaire à un agent véreux qui leur a en plus subtilisé leur passeport...

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Contes d’Afrique

Par Ann Rocard

Sous le grand format, l’illustration de couverture de Rémi Saillard et une présentation de belle facture, l’album réunit 13 contes originaires de différentes régions du continent africain (Algérie, Congo, Côte-d’Ivoire, Égypte, Mali, Maroc, Namibie, Niger, Sénégal) ainsi que de Madagascar et de l’Ile Maurice. Pour chacun, une large et belle place est donnée à l’image, confiée à cinq illustrateurs, accompagnant de manière forte un texte de plusieurs pages. Il s’agit sous une nouvelle présentation, avec une maquette complètement revue, d’un recueil paru en 2002 et 2010 chez le même éditeur.

› Accédez à la notice intégrale


Livres d’images

Le Caméléon qui se trouvait moche

Par Souleymane Mbodj

Un petit caméléon fait des complexes. Non seulement il ne se trouve pas beau, mais il craint de porter malheur. Il va consulter une magicienne qui a la réputation d'embellir ceux qui font appel à ses pouvoirs. Celle-ci fera fuir le serpent qui pourchasse le caméléon et lui apprendra à s'accepter en prenant conscience de sa beauté intérieure. C'est une fable un peu convenue, mais rehaussée par des illustrations vigoureuses et une mise en page inventive, et qui se termine heureusement sur une pirouette.

› Accédez à la notice intégrale


Livres d’images

Le Coq solitaire

Par Alain Mabanckou

Grand-père Moukila explique à son petit-fils qu'on ne doit pas importuner les animaux car chacun d'entre eux est relié à un membre de la famille, et surtout pas le vieux coq malodorant qui dérange tout le monde en chantant la nuit, car il est son double. Le petit garçon obéira à son grand-père, mais un de ses oncles parviendra à faire passer le coq à la casserole. Le soir même, le grand-père s'éteint.

› Accédez à la notice intégrale


Livres d’images

L’Éléphant qui voulait rester petit

Par Hans Traxler

La riche faune africaine peuple nombre d’albums français avec un constant pouvoir de fascination. En sélectionner un pour cette bibliographie au prétexte qu’il met en scène des animaux africains n’est pas une raison suffisante. C’est le sujet abordé – le braconnage des défenses d’éléphants – et bien sûr la qualité de l’album qui retiennent ici l’attention. C’est donc l’histoire d’Eddy l’éléphanteau qui décide de rester petit. Car la peur rôde au sein de la harde (et non la horde comme traduit…) tant le danger d’être la proie des braconniers est présent. Seul acte de résistance possible, Eddy refuse de grandir pour ne pas avoir les longues défenses des adultes et décide de s’enfuir.

› Accédez à la notice intégrale


Livres d’images

L’Homme à l’oiseau

Par Kouam Tawa

Cet album dans les tonalités de bleu met en scène un homme accompagné d’un oiseau qui l’accompagne dans la forêt, dans la nuit, près de la rivière, au coucher du soleil... Parfois l’oiseau est bien caché dans le dessin ou il change de forme, et le petit lecteur doit le trouver. Outre cet aspect ludique, le livre permet de montrer l’attachement réciproque qui peut naître entre les hommes et les animaux.

› Accédez à la notice intégrale


Livres d’images

Niko dort

Par Kouam Tawa

Niko, le petit singe du cirque, passe son temps à dormir. Il agace le dompteur et lasse les spectateurs. Ne sachant que faire de lui, le cirque le donne à une famille… Mais tous râlent parce que ce petit animal ne divertit même pas. Le benjamin de la fratrie s’attache à Niko et le traite avec tendresse. Mais en réalité, Niko ne dort pas, il déprime ! Il rêve de retrouver sa liberté…

› Accédez à la notice intégrale


Livres d’images

Sa majesté & les scarabées bousiers

Par Amalia Low

Ce petit album raconte une fable parfaitement scatologique, mais qui ne tombe jamais dans la vulgarité : un lion règne sur la savane et sur les animaux qui y vivent. Un jour, il surprend les scarabées bousiers à l'œuvre pour éliminer les cacas. Dégoûté, il les chasse du royaume, et ce qui devait arriver arrive : la savane est submergée de crottes et ses habitants prennent le large. Ce sont les lionnes (petit clin d'œil féministe) qui feront entendre raison au lion.

› Accédez à la notice intégrale


Contes

Coup de cœur

Légendes africaines

Par Bernard B. Dadié

Le recueil Légendes africaines de Bernard Dadié (1916-2019), voit le jour en 1945 et devient un classique fondateur. Le décès il y a quelques mois de ce grand écrivain et homme politique, « père de la littérature ivoirienne », est l’occasion de remettre en lumière ces textes emblématiques maintes fois réédités. Voici réunis seize récits de différents peuples de son pays qui s’ouvrent sur « La Légende baoulé » ou comment les Baoulés ont reçu leur nom grâce au sacrifice de leur reine Pokou ; Kakou Ananzè l'araignée, « un être plein de vices dont la malice et la fourberie sont les moindres », y croise Codjo l’orphelin ; « À la lueur du soleil couchant » narre la terrible fin d’une amitié jusque-là sans faille.

› Accédez à la notice intégrale